« Origines léboues » de Limamou Laye selon Iba Der : La communauté layène …

C’est toujours le tollé après la parution du livre Histoire générale du Sénégal. Le projet d’écriture et d’édition piloté par l’historien, le Professeur Iba Der Thiam, continue de susciter une vague de contestations notamment au sein des foyers religieux du pays. Car après les Niassène, la famille religieuse Ndiéguène de Thiès et la communauté Khadre, c’est au tour des Layènes de déchirer l’ouvrage rédigé par Iba Der et Cie. 
 « La commission nationale de rédaction de Histoire du Sénégal vient de rendre publiques ses conclusions. Cependant, on a l’impression que tout est faussé, car des contre-vérités ont émaillé l’ouvrage surtout en ce qui concerne aussi la communauté layène qui s’est sentie offensée dans cette présentation de 6 pages. En effet, sous forme d’un maladroit commentaire de texte de l’ouvrage du Professeur Assane Sylla, « Le Mahdi », le Professeur Iba Der Thiam a commis, en tant qu’historien chevronné, des errements de débutant impardonnables », critique le président de la commission scientifique de Nurul Mahdi, Baytir Ka. 
A l’en croire, Iba Der éprouve du « mépris » envers leur communauté, en atteste ce passage sur Seydina Limamou Laye: « De 7 ou 5 années plus jeune que Ahmadou Bamba, Limamou Laye était d’origine léboue ». Une phrase que conteste Baytir Ka, dans les colonnes de l’As. Il précise à ce propos, que « Seydina Limamou Laye est né en 1843 à Yoff, tandis que Cheikh Ahmadou Bamba a vu le jour vers 1853 à Mbacké ». « Iba Der, accuse-t-il encore, fait relater l’arrestation de Limamou Laye à sa manière en reprenant la version du colon (à travers les correspondances rédigées à l’époque par l’administration coloniale) montre une certaine étroitesse de sa vision ».