On booste sa sérotonine et sa bonne humeur !

Neurotransmetteur « good mood » par excellence, la sérotonine régule notre moral, nous fait nous sentir bien, épanouie… Oui, mais voilà, quand elle vient à manquer, on se sent anxieuse, déprimée… Comment la rebooster naturellement ? Les conseils du Dr Emmanuelle Lecornet-Sokol et de Caroline Balma-Chaminadour, auteures de « Et si c’était hormonal » (éditions hachette bien-être).

Troubles du sommeil, anxiété, compulsions alimentaires, dépression… Voici les quelques effets, peu réjouissants, que peut engendrer un manque de sérotonine. Ce neurotransmetteur, fabriqué, dans l’intestin et dans le cerveau, est couramment appelé « hormone du bonheur ». Cette neurohormone est associée au bien-être car elle intervient dans la régulation de notre humeur. Mais elle entre aussi en jeu dans d’autres fonctions importantes de l’organisme, telles que :
Sur le même sujet
naturels
4 remèdes naturels contre la déprime saisonnière

la digestion
la transmission et le contrôle de la douleur
la régulation de l'appétit (et notamment les fringales sucrées)
le sommeil
la respiration
le rythme cardiaque

La sérotonine garante d’un moral au top

Certes la sérotonine à elle seule ne fait pas le bonheur, mais un déséquilibre de ce neurotransmetteur peut sérieusement porter un coup au moral, inspirant des sentiments de tristesse, d’anxiété, de peur ou d’irritabilité. Pour retrouver un good mood, certains seront tentés de prendre des compléments alimentaires à base de tryptophane, un acide aminé précurseur de la sérotonine. Cette supplémentation disponible en vente libre, parfois sous le nom 5-HTP, promet, sur le papier, de de corriger les troubles de l’humeur, d’améliorer le sommeil et de contrôler l’appétit. Mais « les bienfaits réels sont controversés et aucune étude scientifique sérieuse à ce jour n’a prouvé leur efficacité », relativisent le Dr Emmanuelle Lecornet-Sokol et Caroline Balma-Chaminadour dans « Et si c’était hormonal » (hachette bien-être).

La solution ? Recourir à des astuces naturelles dont les bienfaits mettront tout le monde d’accord.
On mise sur les aliments « good mood »

On ne va pas trouver de sérotonine dans les aliments mais on peut en revanche y puiser son précurseur, le fameux tryptophane.

Les aliments à privilégier : les tomates, le riz complet, les légumineuses, le soja, les œufs, les produits laitiers, les poissons, la viande de dinde, la banane, les amandes, les noix et le chocolat.
Les glucides augmentent le taux de sérotonine, mais leur consommation excessive peut finir par peser sur la balance (et le moral). On ruse en optant pour des sucres lents riches en fibres : quinoa, pain complet, céréales...
Autre astuce, boire du lait chaud au coucher : riche en tryptophane, le lait chaud aide à diminuer l'anxiété et facilite l'endormissement.

On fait du sport

L’activité physique est bonne pour le moral et dope la production de sérotonine, alors on n’hésite pas à bouger quotidiennement en faisant de la marche rapide, du vélo, de la natation, et n’importe quel sport qui vous fait plaisir. En panne d’inspiration ? On essaye des sports ludiques et zéro prise de tête, comme le trampoline, la Zumba, le Swedish Fit…
On médite

La méditation, comme la sophrologie ou l’hypnose, fait partie des approches qui aident à mieux accepter et à maîtriser ses émotions. La méditation de pleine conscience en particulier (mindfulness) contribue à améliorer le moral et à réduire le taux de cortisol, l’hormone du stress.

Merci au Dr Emmanuelle Lecornet-Sokol et à Caroline Balma-Chaminadour, auteures de « Et si c’était hormonal » (éditions hachette bien-être).

Lire aussi

Déprime saisonnière : 4 fleurs de Bach pour l'oublier
Petit exercice de méditation pour apprendre à ne rien faire
Ayurvéda : les 5 règles à suivre pour bien manger

Ne ratez aucun article de Topsante.com en recevant directement une alerte via Messenger