«Nous dirigerons le pays jusqu’au jour où Dieu le voudra»

Il n’y est pas allé par quatre chemins. Alpha Condé a été clair. Jusqu’à quand va-t-il diriger la Guinée ? Il dira : «Nous dirigerons le pays jusqu’au jour où Dieu le voudra.» Une phrase à interprétations qui tombe à un moment où son pays vit une crise politique née de sa volonté de vouloir briguer un troisième mandat présidentiel.

Cette tranchante mise au point intervient alors que le Fndc, principal parti d’opposition, mobilise ses troupes pour une deuxième semaine de manifestations contre le changement constitutionnel voulu par Alpha Condé.

«Nos gendarmes et policiers ne tuent pas les gens, ce sont eux qui le font et le mettent sur le dos du gouvernement. Nous avons montré à la télévision que ceux qui portent les armes ne sont pas des militaires (…), comment pouvez-vous comprendre que quelqu’un porte une tenue et se munisse d’une arme alors qu’il n’est pas militaire ! Ils veulent seulement qu’on dise qu’il y a des tueries en Guinée et que le pays va mal. Mais ils vont se fatiguer, car si le peuple est derrière toi, aucun être ne peut faire quelque chose contre toi. Personne ne peut empêcher le développement de la Guinée», a soutenu le Président guinéen, en déplacement à Boffa samedi dernier. Où il a fait une remise de pirogues modernes aux pêcheurs.