Ngouda Mboup : « Les drames se succèdent et se ressemblent dans le pays »

66
Ngouda Mboup : « Les drames se succèdent et se ressemblent dans le pays »


J’ai le cœur serré, meurtri et la conscience troublée.
Les drames se succèdent et se ressemblent dans le pays.
Pendant ce temps, la responsabilité est complètement évacuée.

L’hôpital Mame Abdou Aziz SY DABAKH qui est à quelques mètres de chez nous avait attiré l’attention des dignitaires religieux et même des populations ainsi que les usagers, qui à plusieurs reprises ont eu à interpeller l’Etat et notamment le ministre de la santé.

L’Etat du Sénégal ne peut se donner le luxe de gérer des dépenses de prestige alors qu’au même moment les hôpitaux et les autres services publics de base manquent de tout dans le pays.

Certes, la construction de nouveaux hôpitaux, la modernisation d’une partie du plateau sanitaire sont à saluer mais il faut investir davantage dans la gestion administrative et la modernisation de l’hôpital public.
Mes condoléances à toutes ces familles eplorées et au Peuple sénégalais.

Qu’ils reposent en paix !