Nespresso trainée en justice par les travailleurs

Rien ne va plus entre «D.A.B.A Sénégal» qui agit pour le compte de Nespresso et ses travailleurs. Ces derniers soutiennent avoir été mis à la porte depuis le 1e août dernier, sans préavis et notification de leur licenciement. Dans une note parvenue à «L’As», les travailleurs renseignent que Nespresso a décidé d’une cessation d’activités au Sénégal, alors qu’aucun document n’est déposé à l’inspection du travail pour justifier une quelconque faillite ou une banqueroute. Les travailleurs qui ne comptent pas croiser les bras, ont commis déjà, l’avocat Me El hadj Diouf. Ils ont également fait appel à un huissier qui a fait plusieurs constats de licenciements déguisés, abusifs et de non-respect du code de travail sénégalais. Selon Josiane Sy, Directrice de Boutique à Nespresso qui a signé le document, Nespresso est une multinationale qui prône un soi-disant respect des valeurs et une éthique. Mais en réalité, selon le collectif, la société n’a aucune considération pour les Africains. Aujourd’hui, des pères et mères de familles se retrouvent sans emploi. Selon Josiane Sy, Nespresso n’aurait agi de la sorte en Europe. Mais elle fait ce qu’elle veut en Afrique