Mozambique : vers une paix définitive entre le pouvoir et la Renamo

un vent de paix souffle au Mozambique. La Résistance nationale du Mozambique (Renamo), ancienne rébellion devenue le principal parti d’opposition au Mozambique, a signé mardi 6 août un traité de paix définitif avec le gouvernement de Maputo, vingt-sept ans après la fin de la première guerre civile.
Le président, Filipe Nyusi, et le chef de la Renamo, Ossufo Momade, ont signé le document sur la place de la Paix, à Maputo, en présence de responsables venus de tout le continent et sous les applaudissements de milliers de spectateurs.
L’annonce de la signature d’un accord de paix survient deux mois et demi avant les élections générales prévues le 15 octobre dans cette ancienne colonie portugaise du sud-est de l’Afrique. Le 1er août, un accord de cessez-le-feu avait déjà été signé publiquement par les deux leaders dans le Parc national de Gorongosa, dans le centre du Mozambique
La Renamo s’était transformée en parti politique à l’issue d’une guerre civile de seize ans (1976-1992), mais elle avait repris les armes en 2013 contre le gouvernement dirigé par le Front de libération du Mozambique (Frelimo). Un cessez-le-feu avait été déclaré en 2016, suivi de négociations de paix.