Mouvement d’humeur à Albert Royer : La direction de l’hôpital tempère

La rupture de médicaments est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, à l’hôpital  Albert Royer. Les travailleurs de cet hôpital pour enfants menacent de paralyser le système, si toutefois la situation n’est pas réglée. Ils réclament, en plus, de meilleures conditions de travail et le recrutement des vacataires.

Sur la Rfm, la direction de l’hôpital a réagi. «Ce n’est pas des revendications dans le cadre d’augmentation de salaires. La direction est consciente de cette situation et a tout fait pour la débloquer. Aujourd’hui, les travaux sont en train d’être réalisés dans les règles de l’art. Les marchés sont bouclés et les contrats déjà signés», estime Samba Ba, Directeur par intérim de l’hôpital Albert Royer.

Il précise : «Le sit-in ne devrait même pas avoir lieu, dans la mesure où nous avons commencé les discussions avec les partenaires sociaux, pour essayer de régler beaucoup de problèmes. En réalité, au niveau du laboratoire, il existe bel et bien du matériel. Certes, nous avons des ruptures de médicaments, mais je crois que cette situation va bientôt finir. Car nous avons entamé toutes les procédures pour l’achat de médicaments au niveau du laboratoire. Les contrats sont déjà faits et les fournisseurs vont  bientôt recevoir leurs contrats pour nous  livrer. C’était juste un problème de procédures au niveau des marchés.»