Mort d’Abdou Elinkine Diatta : Les populations étalent leur inquiétude

La mort d’Abdou Elinkine Diatta est perçue comme un coup dur en Casamance, en ce qui concerne le processus de paix. Aussi, les populations se sont prononcées sur la violence marquée par l’assassinat du secrétaire général du Mfdc. Mamadou Badiane pense que cet assassinat va porter un coup du au travail abattu par les acteurs qui oeuvrent pour la paix en Casamance.
 «Je pense que cette situation va anéantir le processus, parce qu’il y a mort d’homme et le défunt est une personnalité dans le Mfdc. Donc, ça va impacter». Aliou Diallo, lui, soutient que beaucoup d’acteurs vont se retirer par peur de subir le même sort. «Les gens qui s’étaient engagés pour la paix en Casamance vont prendre du recul, avec cet assassinat. Parce qu’il y a eu beaucoup de commissions de la paix qui ont été créées par l’Etat pour la paix en Casamance».
 Pour Ousseynou Ba, l’assassinat peut perturber le processus, mais ça ne va pas l’empêcher de continuer. «Il ne faut pas que les gens sèment la zizanie. Prions pour que la paix en Casamance perdure. Certes, il y a assassinat, mais ça ne peut pas interrompre le processus de paix qui est enclenché. Le Mfdc est divisé en plusieurs fractions et nul ne l’ignore, mais le processus n’est pas du tout compromis».