Momar Ndao, sur les prix à la pompe: « On devrait comprendre qu’il…


Si les transporteurs s’opposent à toute hausse des prix du carburant, du côté de l’Association consumériste, Ascosen, on semble plutôt dédramatiser. D’après Momar Ndao, président de l’Ascosen joint par Seneweb, il faudra faire « contre mauvaise fortune bon cœur ». Car, pour lui,  « depuis 2012 on a eu des baisses sur tous les plans ».

« Aujourd’hui l’Etat est dans une situation difficile. Donc à l’impossible nul n’est tenu. On va faire contre mauvaise fortune bon cœur. Quand-même, il faut être objectif dans la vie. Quand il y a des nécessités supérieures à la volonté de contenir les prix, on devrait comprendre qu’il puisse y avoir une hausse », déclare Momar Ndao.

Toutefois, prévient-il, « l’Etat doit être vigilent quant aux tentatives de spéculations qui pourraient découler de cette annonce de variations tarifaires ».

Sur le transport, il ne devrait pas y avoir d’augmentation, selon Momar Ndao, car:  » toutes les baisses sur le prix du carburant qui ont eu lieu depuis 2014 n’ont pas été répercutées aux consommateurs. Donc il n’y a aucune raison de faire ressentir aux consommateurs cette hausse puisque sur toutes les baisses importantes qui ont eu lieu, aucune répercussion n’a été faite aux consommateurs ».