Mollah Morgun dit pourquoi Aar Li Nu Bokk ne mobilise plus

Invité de Senego, le rappeur Mollah Morgun a expliqué pourquoi Aar Li Nu Bokk ne mobilise plus. Les dernières mobilisations de la plateforme Aar Li Nu Bokk se sont soldées par une faible mobilisation.

La population sort peu ces derniers jours répondre à l’appel des membres de cette plateforme à laquelle a adhéré beaucoup de leaders de partis comme Ousmane Sonko, Mamadou Lamine Diallo de Tekki, Abdoul Mbaye et autres personnalités indépendantes ou de la société civile.

     Aar Li Nu Bokk Y’en a marre Bis

Si certains lient cette baisse de mobilisation à des faits comme la CAN, d’autres comme le rappeur Mollah Morgun pensent, contrairement à ces avis, que ce fait est imputable du fait que ce mouvement est un Y’en a marre Bis dont les têtes de fils restent les responsables de Y’en à marre. Après avoir dénoncé certaines pratiques dans Aar Li Nu Bokk, Mollah Morgun de s’en prendre à certains membres de Y’en à Marre qui cherchent à l’éloigner de cette plateforme.

Pour Mollah, “si Y’en a Marre continue de piloter  cette structure qui se dit lutter pour la transparence dans l’exploitation du pétrole et du gaz au Sénégal, beaucoup finiront par quitter Aar Li Nu Bokk”, et “moi en premier”.

     Aar Li Nu Bokk et ses principes

Des organisations de la société civile, partis politiques, mouvements et personnalités indépendants ainsi que des associations et organisations communautaires se sont réunis à Dakar, ce samedi 8 juin 2019, pour mettre en place un large front citoyen pour la sauvegarde des richesses pétrolières et gazières du Sénégal.

      Les objectifs

1. exiger la transparence dans la gouvernance des ressources naturelles;Annonces

2. transmettre les dossiers liés aux contrats sur le pétrole et le gaz à la justice;

3. exiger la renégociation des contrats signés;

4. exiger le recouvrement des avoirs pétroliers et gaziers; Ce mouvement qui se veut ouvert et inclusif, entend mener, dès les prochains jours, des actions décisives au Sénégal et dans la diaspora, pour mettre un terme à la spoliation des richesses de notre pays au profit des réseaux mafieux intérieurs et étrangers avec la complicité coupable du président de la République.

Le mouvement invite tous les patriotes, citoyens et citoyennes du Sénégal et de la diaspora, à se tenir prêts à répondre aux mots d’ordre qui seront donnés à la conférence de presse prévue le lundi 10 juin 2019.

     Les membres

Ont signé : – CosM23 – LEGS Africa – Mouvement Y en a marre – PASTEF – AGIR – CAJUST – One Million March – Forces Démocratiques du Sénégal (FDS) – Congrès pour la Renaissance Démocratique (CRD) – Dafa Jott – Avenir Senegaal Bi Ñu Bëgg – Frapp France Dégage – Imam Ahmadou KANTE (indépendant)