Miss France 2020: pourquoi Miss Tahiti n’est pas une élection comme les autres

Ce vendredi 21 juin aura lieu à Papeete l’élection de Miss Tahiti 2019. L’heureuse élue représentera sa région à Miss France 2020, où elle partira avec un sérieux avantage: le concours polynésien est digne d’une compétition nationale.

La saison des élections de miss régionales est lancée: ce vendredi 21 juin (ou ce samedi 22 juin pour la métropole, avec le décalage horaire), les téléspectateurs de France  » pourront suivre l’élection de Miss Tahiti 2019. Cette année, la cérémonie sera présentée par Hinarere Taputu (Miss Tahiti 2014, première dauphine de Miss France 2015 et représentante de la France à Miss Monde 2015) et Stéphane Plaza. Si l’animateur de M6 a fait le déplacement jusqu’en Polynésie, ce n’est pas pour rien: l’élection de Miss Tahiti est un événement en soi, qui passionne autant – si ce n’est plus – les foules locales que le concours national. En 2017, Jean-Pierre Foucault avait même animé la soirée à la télévision, offrant aux spectateurs tahitiens un avant-goût de Miss France. Des milliers de personnes sont attendues ce 21 juin dans les jardins de la mairie de Papeete pour assister à l’événement.

â…… VIDEO Miss France 2020: pourquoi l’élection n’aura pas lieu à Tahiti

Miss Tahiti a toujours eu de grandes ambitions pour Miss France. Il fait partie des rares comités régionaux, avec notamment Miss Nord-Pas-de-Calais, à avoir son propre stage de préparation. Il dure trois mois, durant lesquels les candidates prennent – entre autres – des cours de maintien, de diction, de stylisme, de diététique et de prestance. Elles ont également droit à des séances de préparation physique, ainsi qu’à des formations pour travailler leur gestuelle et leur éloquence. Tout cela porte ses fruits, puisque cinq Miss Tahiti ont déjà été élues Miss France. Les jeunes femmes passent ensuite un grand oral devant un comité de sélection, qui ne garde que les meilleures. Cette année, elles sont seulement neuf. «On a eu beaucoup moins de candidates cette année, parce que Vai