Ministère de la Santé : « La fièvre jaune est présentement maîtrisée et sous contrôle»

Disparue depuis plusieurs années, la fièvre jaune, réapparue ces derniers mois au Sénégal, a fait des victimes.« Huit cas dont deux décès ont été recensés. Les cas de fièvre jaune notifiés sont ainsi repartis : 1 cas à Touba, 4 à Kidira, 1 à Kédougou, 1 à Saraya et 1 à Thilogne.  Le ministère de la Santé et de l’Action sociale appelle les populations aux recours rapides des services de santé dès l’apparition », a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.
Quant à la prise en charge de la maladie, le ministère de la Santé de rassurer que « cette épidémie est présentement maîtrisée et sous contrôle. A ce jour, aucun cas supplémentaire n’est noté et aucun autre décès n’est signalé ».
Il indique également que des mesures ont été prises pour juguler la propagation de la maladie avec « le renforcement du dispositif de surveillance épidémiologique pour la détection et la confirmation rapide des cas ; le renforcement de la sensibilisation des populations sur les mesures de prévention contre les moustiques vecteurs de cette maladie ».
Le ministère de la Santé et de l’Action sociale, qui dit également miser sur la promotion de l’utilisation des moustiquaires imprégnées, a annoncé le démarrage, le 15 février prochain, de la campagne de vaccination contre la fièvre jaune de plus de 800 000 personnes exposées résidant dans ces deux régions (Tambacounda et Kédougou).