Minceur : comment alléger les plats classiques de l’hiver ?

[DIAPORAMA] Cette année, on se le promet, pas question de prendre des kilos entre décembre et mars. Pour vous aider à tenir cette promesse, on a allégé les recettes de vos plats préférés de l’hiver.

Temps gris, pluie, vent frisquet… dès qu’il commence à faire froid, on s’autorise plus volontiers quelques excès alimentaires. Un chocolat chaud et une part de gâteau au goûter, un rendez-vous « tartiflette » le week-end… Notre argument : il fait froid, donc l’organisme a besoin de plus d’énergie pour fonctionner. Certes… Mais c’était valable quand les logements n’étaient pas chauffés et que n’étions pas en télétravail un jour sur deux.
Sur le même sujet
Faire baisser l’index glycémique
Minceur : 12 astuces pour faire baisser l’index glycémique
Quand la météo joue sur le poids

En revanche, la météo, notamment la quantité de lumière perçue par notre rétine, influence notre humeur. À l’automne, le ciel est couvert, on passe la majeure partie de son temps enfermée, il fait nuit tôt… Résultat : la rétine ne perçoit plus assez de lumière, ce qui influe sur la production de la sérotonine et de mélatonine. Certaines personnes ont l’impression de fonctionner au ralenti, sur le plan tant physique que psychique.

C’est ce que l’on nomme la « dépression saisonnière » ou les « troubles affectifs saisonniers » : on se sent fatiguée et on mange pour compenser, de préférence des aliments riches ou sucrés (si on se consolait à coups de céleri vapeur, ça se saurait). Sans oublier la période allant du réveillon jusqu’à la galette des Rois, redoutable pour la silhouette.
Il faut avant tout éviter les aliments doudous

« Il est fréquent de prendre un peu de poids en hiver, analyse le Dr Florence Solsona, nutritionniste et auteur des 50 règles d’or de la minceur (éd. Larousse). Car nous avons naturellement envie d’aliments riches durant cette période. Une tendance qui s’inverse normalement à l’été, où nous penchons alors plus pour des salades et des aliments frais. Le problème, c’est que, souvent, on ne reperd pas le poids pris pendant l’hiver ».

D’où l’intérêt de ne pas se laisser aller pour ne pas cumuler, au fil des années, kilo après kilo. Et d’essayer d’alléger autant que possible gratins, raclettes et autres plats d’hiver.

A lire aussi :

1 gratin de pâtes, 4 versions santé
1 gratin dauphinois, 4 versions santé
1 hâchis Parmentier : 4 versions santé
1 spaghetti bolo : 4 versions santé
1 tomate farcie : 4 versions santé
1 fondant au chocolat, 4 versions santé

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes