Minceur : 5 conseils du médecin pour garder la ligne en hiver

C’est la saison des tartiflettes et du vin chaud : comment rester mince en hiver ? On fait le point avec un médecin nutritionniste.
Minceur : ce qu’il faut savoir pour rester mince en hiver

Scoop : « il n’y a pas que l’alimentation qui engendre une prise de poids en hiver : en été aussi, il y a des plateaux de charcuterie, du fromage et de l’alcool », souligne le Dr. Dalu, médecin anti-âge et nutritionniste.

En effet ce qui fait grossir en hiver, c’est d’abord la baisse de la luminosité : « le manque de lumière peut provoquer une sensation de faim, ou même des véritables fringales ! » Vous l’avez l’impression d’avoir davantage faim entre novembre et février ? La luminothérapie est sûrement la solution dont vous avez besoin…

Mais il n’y a pas que le manque de lumière : en hiver, on bouge parfois moins, ce qui entraîne une dépense calorique moins importante qu’en été » notifie la spécialiste. Entre le froid et la grisaille, on rechigne à faire du sport et on prend la voiture au moindre déplacement… La solution ? S’astreindre à (au moins) 10 minutes d’activité physique par jour : vélo, natation, danse… et on marche!

Côté nutrition, les règles restent les mêmes qu’en plein été : « un repas équilibré comporte des protéines (végétales ou animales), des légumes et/ou des crudités (pour les vitamines et les minéraux), des féculents (riz, riz complet, légumineuses… pour les fibres) et des fruits de saison ». Hiver ou pas !
Tartiflette, raclette, vin chaud… Je mange quoi en hiver ?

Stop aux privations ! « À condition de ne pas en manger tous les jours, les plats à base de fromage fondu peuvent tout à fait s’intégrer dans le cadre d’alimentation saine et équilibrée ! » nous déculpabilise le Dr. Dalu.

Tartiflette, raclette... : attention au sel !

La tartiflette, la raclette, la fondue, le Mont d’Or… fonctionnent tous sur le même principe : il y a des pommes de terre, de la charcuterie et (évidemment) du fromage fondu. Or, contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce ne sont pas les calories qui posent problème : « entre la charcuterie et le fromage, ces plats sont très salés, ce qui peut favoriser de la rétention d’eau » explique le Dr. Dalu.

La solution ? « Ne zappez pas la salade verte en accompagnement : parce qu’elle contient du potassium, elle a le pouvoir de  » neutraliser  » cette prise de poids aqueuse. » Veillez également à bien vous hydrater avec une eau peu minéralisée – non-pétillante !

Vin chaud : oui, mais avec modération

Encore une fois, un petit vin chaud entre amis n’est pas dommageable pour la ligne (ou pour la santé). En revanche, attention aux excès : « l’alcool est plus calorique que le sucre et, selon les recettes, le vin chaud peut être re-sucré ». Bref, c’est une bombe calorique dont il ne faut pas abuser.

« Bien que festif et saisonnier, le vin chaud reste de l’alcool : l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande un maximum de 7 verres pendant la semaine » ajoute le Dr. Dalu. Et, contrairement à une idée reçue, le vin chaud ne réchauffe pas puisqu’il provoque une vasodilatation puis une vasoconstriction des vaisseaux sanguins…

Merci au Dr. Alexandra Dalu, médecin anti-âge et nutritionniste, auteure de Les 100 idées reçues qui vous empêchent d’aller bien (éd. Leduc.S).

À lire aussi :

Anti-fatigue, anti-kilos : la bonne alimentation de l’hiver

15 menus pour être au top cet hiver

On allège les plats classiques de l’hiver

Ne ratez aucun article de Topsante.com en recevant directement une alerte via Messenger