Michael Shumacher hospitalisé en secret à Paris

Michael Schumacher est actuellement soigné à Paris à l’hôpital européen Georges-Pompidou. Il suivrait un traitement auprès d’un ponte de la chirurgie cardiovasculaire, à base de perfusions de cellules souches.

C’est un moment de sport que personne n’a oublié. Le 23 décembre 2013, le célèbre champion de Formule 1 Michael Schumacher était victime d’un terrible accident de ski en Savoie. Après s’être fracassé le crâne, il a été plongé dans un coma artificiel, puis alité pendant plusieurs mois. Michael Schumacher aurait perdu l’usage de ses jambes et serait condamné à se déplacer en fauteuil roulant. Depuis, le pilote ne s’était jamais exprimé sur son état de santé, mais son ami Jean Todt déclarait en juillet dernier sur RMC que le champion continuait de se battre.

Ce 9 septembre, Le Parisien a apporté une nouvelle information concernant Michael Schumacher. Le septuple champion du monde de Formule 1 aurait été pris en charge cet après-midi à l’hôpital européen Georges-Pompidou. Le Parisien précise qu’il a été admis dans le service de chirurgie cardiovasculaire et est soigné par un ponte de la thérapie cellulaire, le professeur Philippe Menasché. Toujours selon le quotidien, Michael Schumacher devrait quitter l’hôpital mercredi matin et bénéficier de « perfusions de cellules-souches qui sont diffusées dans l’organisme afin d’obtenir une action anti-inflammatoire systémique, c’est-à-dire dans tout l’organisme

Ce ne serait pas la première fois que Michael Schumacher viendrait en France pour y suivre un traitement. Le pilote, dont le corps était entièrement protégé par une housse bleu marine, et son brancard entouré par de nombreux gardes du corps, serait déjà venu à deux reprises à l’hôpital européen Georges Pompidou au printemps dernier. Il aurait dû revenir au mois de juillet mais un souci de santé l’avait contraint à renoncer à ce déplacement. Une venue en France reportée à ce début de semaine, une fois que le professeur Menasché, âgé de 69 ans, était rentré de ses congés d’été.