M*****e à KaolackLa crise de jalousie, les révélations de l’autopsie et le prix du couteau

133
Single Post


Single Post
M*****e à Kaolack: La crise de jalousie, les révélations de l’autopsie et le prix du couteau
Seneweb en sait un peu plus sur l’affaire de la jeune fille qui avait tué, dans la nuit du vendredi dernier, le petit ami de l’homonyme de sa mère. Selon nos sources, une crise de jalousie est à l’origine de ce crime.

La présumée meurtrière N.G n’a jamais voulu que sa cousine N.Guèye ( homonyme de sa mère) n’entretienne une relation amoureuse avec Amadou Sarr ( la victime).

Ainsi l’adolescente de 16 ans tentait de  surveiller fréquemment ce couple qui vivait clandestinement le parfait amour.

Il ressort de l’enquête que la mise en cause perturbait parfois l’intimité de ces deux tourtereaux.

A cet effet, l’adolescente N.G et Amadou Sarr se regardaient en chien de faïence. Et, ils se donnaient parfois en spectacle. Mais leur dernière bagarre a viré au drame vendredi dernier.


« Après la coupure du jeûne dans la nuit du vendredi dernier, je n’avais plus vu l’homonyme de mère que je considère comme ma grande-soeur. Je suis sortie de notre domicile pour aller à sa recherche dans la rue », a-t-elle expliqué d’emblée lors de son premier interrogatoire. 

N.Guéye aurait, ensuite, surpris Amadou Sarr en train de malmener sa petite amie dans la rue.

« Amadou Sarr violentait sa petite-amie à quelques encablures de notre domicile. Je suis intervenue pour sortir N.G des griffes de son copain. Mais à ma grande surprise, Amadou Sarr m’a injurié avant de me malmener », a-t-elle détaillé. 

 » J’ai acheté le couteau à 200 francs Cfa dans une boutique « 

Mais N.G était rentrée dans son domicile familial pour se plaindre auprès de sa propre mère. Après avoir vilipendé ce menuisier ébéniste de 21 ans, elle a acheté un couteau à 200 francs CFA dans une boutique selon sa dernière version des faits.

La mise en cause aurait dissimulé, ensuite, l’arme blanche pour aller laver cet affront auprès de Amadou Sarr. Ce dernier a reçu deux coups de couteau respectivement dans la légion du cœur et sur la hanche droite. 

Pour expliquer le motif de sa crise de jalousie, la présumée meurtrière a confié aux enquêteurs du commissariat central de Kaolack qu’elle ne voulait pas que sa cousine N.Guéye  soit a****e sexuellement par son copain Amadou Sarr.


Ce que révèle l’autopsie !

D’après le rapport médical versé dans le dossier, le décès de Amadou Sarr serait consécutif à un traumatisme thoracique  par objet tranchant selon des sources de Seneweb.

En effet,  après  examens, le médecin-légiste a constaté une  » plaie pénétrante du thorax au niveau de la légion mamelonnaire gauche par un objet tranchant orienté en arrière et en dedans traversant la plèvre, le poumon gauche et les cavités cardiaques plates ».

Retour de parquet pour la présumée meurtrière

Au terme de l’enquête diligentée par le commissariat central de Kaolack, N.G âgée de 16 ans a été déférée  pour  m*****e ce lundi matin au tribunal de grande instance du Saloum. Mais elle a fait l’objet d’un retour de parquet. La présumée meurtrière pourra faire face au juge d’instruction chargé de son dossier ce mardi selon nos sources proches du parquet.