Mbour : les détails de l’arrestation de la femme qui a exhumé et tenté de brûler le corps d’un garçon

404
Mbour : les détails de l’arrestation de la femme qui a exhumé et tenté de brûler le corps d’un garçon



Mbour est au centre de l’actualité des faits divers ces jours ci. En effet, après le procès des deux sœurs germaines, cette fois-ci, c’est une sordide affaire d’exhumation de corps d’un enfant qui défraie la chronique .

Le populeux quartier Golf de Mbour est, depuis hier soir, secoué par une rocambolesque histoire de profanation d’une sépulture dans le cimetière de la localité. En effet, munie d’une bouteille d’essence, une femme qui s’est nuitamment introduite dans le cimetière du quartier, a exhumé le corps d’un garçon de 2 ans et demi. Elle a, d’après nos confrères de l’observateur, amputé l’un de ses bras, avant de traîner le reste de la dépouille jusqu’à la plage pour tenter de le brûler avec de l’essence.

La scène s’est passée, hier mercredi, aux environs de 22 heures 20. Pensant avoir réussi à tromper la vigilance de quelques rares personnes qui traversent, à ce moment, ce lieu assez souvent désert à pareille heure de la nuit, elle pensait pouvoir accomplir son forfait. Elle sera Malheureusement perdue par comportement bizarre qui attire l’attention du tailleur dont l’atelier fait face au Centre de formation des jeunes aveugles. Ainsi, « Baye Fall» abandonne tranquillement sa machine à coudre et se met en face du cimetière pour regarder de près ce que la visiteuse fait à l’intérieur des lieux.
Ainsi, « Baye Fall» abandonne tranquillement sa machine à coudre et se met en face du cimetière pour regarder de près ce que la visiteuse fait à l’intérieur des lieux.

Au bout d’une longue attente, le tailleur aperçoit la dame ressortir du cimetière avec sa bouteille d’essence de même que le corps d’un garçon de moins de 3 ans pour se diriger vers la plage avec la dépouille. Intrigué, mais ne sachant surtout pas ce que la dame détient réellement entre ses mains, «Baye Fall» va vite s’en ouvrir aux agents préposés à la sécurité de la plage.

Et ces derniers qui ignoraient complétement la présence sur les lieux de cette femme, vont à leur tour la poursuivre tranquillement jusqu’à un coin de la plage. Sur place, ils tombent sur une scène indescriptible et insoutenable. Car, c’est au moment de vouloir brûler, avec de l’essence contenu dans une bouteille, le reste du corps du petit garçon de 2 ans et demi, dont elle a déjà amputé un des bras, que la dame en question est surprise en pleine action par les vigiles.  Ainsi, avec l’arrivée inattendue et brusque de ces hommes, la dame échoue lamentablement à une étape de son acte. Sous le choc, ces derniers usent de leurs cordes vocales et ameutent tout le voisinage. Avant d’alerter les policiers du commissariat central ainsi que les sapeurs-pompiers de Mbour qui se déploient aussitôt sur les lieux.  

A la suite des constats d’usage effectués par les forces de l’ordre, les sapeurs-pompiers, voulant procéder à l’acheminement du reste du corps sans vie de l’enfant à la morgue de l’hôpital Thierno Mouhamadoul Mansour Barro, ne trouvent malheureusement pas le bras sectionné de l’enfant. Interpellée sur place par les limiers et les populations sorties massivement, sur l’endroit où elle aurait mis le bras du défunt garçon qu’elle a coupé, la femme a refusé catégoriquement de révéler cet endroit. Devant l’immense foule qui a pris d’assaut la plage de Golf, elle tente de faire croire aux sapeurs- pompiers qu’il s’agit de son enfant. Sous bonne escorte policière, la dame est, ainsi conduite dans les locaux de la police centrale de Mbour.

Avec L’Observateur