Mbacké : La fille d’une célèbre chanteuse, son petit ami et les millions en faux…

225
Mbacké : La fille d’une célèbre chanteuse, son petit ami et les millions en faux…


Venu à Touba sur invitation de sa petite amie, fille d’une célèbre chanteuse, M. Seck a fini son séjour à la p****n centrale de Diourbel. Et pour cause ! Ce père de famille a été arrêté par les éléments du commissariat urbain de Mbacké pour un trafic de faux billets en euros, selon des informations exclusives de Seneweb. Sa dulcinée a été longuement entendue dans cette affaire. Mais cette fille, qui était danseuse dans l’orchestre de sa mère, a été disculpée au terme de l’enquête. Détails !

Une belle prise a été effectuée par les policiers de Mbacké qui ont mis la main sur de faux billets en euros d’une valeur de plus de 3 millions de francs Cfa sur deux individus.

Cet exploit a été réussi par les hommes du commissaire Ibrahima Diallo, suite à l’interpellation d’O. Gadiaga. Ce dernier avait réussi à échanger 700 euros non-authentiques en francs Cfa, dans un multiservice de Mbacké.

Mis aux arrêts et fouillé dans les locaux du commissariat urbain, le jeune homme de 25 ans était porteur de 38 faux billets de 100 euros et 39 faux billets de 50 euros, selon des sources de Seneweb.

Interrogé sommairement, le domicilié au quartier khaïra 2 de Touba a tenté de se laver à grande eau. Ainsi, il a imputé la paternité des faux billets à M. Seck, domicilié à Dakar et de passage à Touba.

« M. Seck m’avait ordonné de lui faire échanger ces coupures en francs Cfa. Mais j’ignorais que les billets ne sont pas authentiques. J’ai connu le sieur Seck par le biais de sa petite amie (fille d’une chanteuse) », a déclaré O. Gadiaga visé pour détention et mise en circulation de faux billets de banque.

Sans tarder, mission a été donnée aux limiers de la brigade de recherches d’interpeller M. Seck. Dans son premier interrogatoire, le monogame et père de deux enfants a tenté de nier son implication dans cette affaire. Mais il a accusé O. Gadiaga, voisin de quartier de sa copine, de lui avoir volé plus de deux millions de francs Cfa.

« Je m’inscris en faux contre les propos d’O. Gadiaga. Je ne lui ai jamais remis de faux billets. J’étais de passage à Touba pour assister au ‘ndogou’ organisé par ma copine », a-t-il tenté de faire croire aux enquêteurs.

Dans le cadre de l’enquête, sa petite amie a été aussi convoquée, puis soumise à un interrogatoire. Cette fille d’une célèbre chanteuse a plaidé son innocence.

« J’ai connu M. Seck à travers le réseau social Tik Tok. Lors de nos échanges, il m’a déclaré qu’il me suivait depuis le temps où je dansais dans l’orchestre de ma mère chanteuse […]. M. Seck m’avait déclaré sa flamme et j’avais décliné sa demande avant de revenir sur ma décision, cinq mois plus tard », a expliqué la fille qui a déménagé récemment à Touba.

D’après nos sources, les tourtereaux filaient le parfait amour à distance. Mais sur invitation de sa dulcinée, M. Seck a laissé sa femme et ses deux enfants à Dakar pour venir couper le jeûne à Touba.

« J’ai rencontré M. Seck pour la première fois lors de son passage à Touba, au cours duquel il a passé la nuit à la maison. Mais il m’a fait savoir qu’O. Gadiaga avait volé son argent. Je l’ai suggéré d’aller à la police. Mais il n’avait pas jugé nécessaire de porter plainte », a confié la petite amie du faussaire.

La perquisition effectuée au domicile de la fille n’a pas été fructueuse. Elle a été alors disculpée au terme de l’enquête.

D’après des sources de Seneweb, l’exploitation du téléphone portable de M. Seck a permis aux enquêteurs de découvrir des photos dans lesquelles il détenait des billets en coupures de 100 et de 50 euros et une enveloppe identique à celle retrouvée sur O. Gadiaga lors de son interpellation.

Mis devant le fait accompli lors de son deuxième interrogatoire, Seck a fini par passer à table.

Selon ce faussaire, un Marocain lui avait offert lesdits faux billets en euros à Casablanca.
« J’avais dissimulé les faux billets dans le coffre-fort de mon véhicule, à mon retour au Sénégal. Mais O. Gadiaga les a volés lors de ma visite chez ma copine à Touba », confesse-t-il.

C’est ainsi que M. Seck et son acolyte ont été présentés au procureur de Diourbel, la semaine dernière.



Source link