Marche Ñoo Lank: Le message poignant du rappeur Simon

Simon a pris part, vendredi, à la marche pacifique initiée par le collectif Ñoo Lank  Ñoo Bagn. Une occasion pour le rappeur d’inviter le peuple à s’approprier davantage le combat contre la hausse du coût de l’électricité au Sénégal.

Comme nombre de sénégalais, le rappeur n’a pas occulté son désir de refuser la mesure de la hausse du coût de l’électricité. Selon Simon, ce n’est pas normal que « nos dirigeants fassent ce qu’ils veulent avec les biens du Sénégal pour ensuite dire aux citoyens de payer en augmentant l’électricité« . Embouchant la même trompette, il révèle avoir eu vent de la future hausse du prix de l’eau et autres.

Guy Marius Sagna

Simon a aussi exigé la libération du secrétaire administratif du Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (Frapp France-dégage), Guy Marius Sagna. L’activiste placé sous mandat de dépôt depuis le 4 décembre dernier.

Solution

La solution réside, selon le rappeur, dans l’appropriation (par la peuple) du combat contre la hausse du prix de l’électricité. « Il (Ndlr: peuple) doit comprendre que le combat est le sien, que c’est nous qui payons les dirigeants de ce pays, grâce à nos taxes et impôts. A chaque fois que de besoin, il doit sortir« , a conclu Simon.