Manifestations : A quoi joue Yewi Askan Wi (Par Soukeyna Fall)*

160
Gana Guèye, Barthélémy Dias et le nouveau plan de Sonko pour liquider politiquement Khalifa Sall (Par Soukeyna Fall)*


Ainsi à la place d’un récital de Coran, Ousmane Sonko avec des couvercles sales, a préféré faire son cirque ou casserolade même si le concert de casseroles, est loin d’être une nouvelle création dans notre pays. Entre mysticisme aiguisé et déguisé, les sénégalais sont partagés comme entre BUROK Lgbt et programme BUROK . Les couleurs vives, arc en ciel du logo Lgbt, sont portées séparément par Ousmane Sonko de façon très visible.

Camouflage ???

Regarder bien en logo BUROK ses casquettes et t-shirts et faites vos recherches.

Ousmane Sonko, si vous cherchez à activer des ondes négatives, vous n’êtes pas sans savoir que les conséquences ne vous seront pas en mode épargne mais seront en partage dans votre famille. Entre faux clappement de couvercles et claquements alentours certains se demandent si nous sommes en face d’un faux lion mais fauve en victimes !

Cérémonie d’initiation d’un rituel maléfique, des bruits aux sons différents ? Aucun autre leader de Yéwi ,à part vous ,n’a participé au carnaval.

La cuisine politique est-elle en panne d’ustensiles pour nous montrer des couvercles aussi sales en guise de couverture ou c’est le chef-cuisine épuisé et déjà usé qui se trompe de plats et d’ustensiles pour les instruments de son concert ??

Ousmane Sonko, le lead vocal ,des leaders de Yéwi Askan wi, n’a point respecté la mémoire des fraîchement victimes de son appel. Pour autant des sénégalais d’horizons politiques différents et même parfois apolitiques se sont joints à son concert pour lui donner un message.

Ces sénégalais dont beaucoup ne prendraient jamais le risque de participer à des manifestations non autorisées, ont voulu vous dire que le Sénégal est un pays de PAIX. Certains en ont fait une fête assaisonnée de danse même chez Ousmane Sonko ! Toute activité pacifique ou à connexion culturelle peut trouver adhésion populaire dans un pays comme le Sénégal.

Le Sénégalais par essence est un non-violent.

Chercher de l’essence et d’autres produits fumigènes pour détruire ne donne pas l’oxygène politique et ne fait de personne, un Président de la République.

Ni les couvercles sales ni les klaxons ni le pléthore de pancartes ne font les cartes des urnes.

Le véritable combat est démocratique et non démon-cratique !

La voix de chaque sénégalais compte dans l’élaboration des politiques publiques .Les Sénégalais qui n’ont pas participé au cirque dépassent de très loin ceux qui ont fait du tintamarre. Mais si cela peut donner aux participants le sentiment d’une victoire, nous leur souhaitons bonne thérapie dans le sillage de leur enfantillage où la règle c’est s’amuser virtuellement !!!

La pollution sonore est certes interdite par la loi et, est passible de peines et d’amandes .Mais ses peines sont beaucoup plus supportables que la peine des vies perdues.

La peine de trois prisonniers n’est rien comparée à la perte de trois vies humaines..

Si Pastef et ses dérivés ont des forces spéciales de terreur, de concoctage d’attentat et de chaos sans bruit de casserole,que l’Etat du Sénégal prenne ses responsabilités avec toutes les mesures idoines.

LES CAFARDS

Ousmane Sonko en qualifiant Benno de cafards vous pensez à vos propres cafards qui prolifèrent aux placards et de votre cuisine personnelle et de votre cuisine politique. Les bruits de casserole ne seront rien comparé aux bruits de vos propres casseroles loin d’être propres. Même un sceptique ne saurait ignorer les cafards d’une fosse septique quand viendra l’heure du vidange et du curage juridiques. Le curage avec courage et responsabilité se fera pour la salubrité publique avec l’hygiène au sol et l’air pur à oxygène !!!

LA LOI DE LA RUE ET LA LOI DE LA RÉPUBLIQUE

Croire qu’appliquer la loi c’est créer l’instabilité c’est se tromper lourdement. Le dialogue fait partie de notre culture mais abdiquer dans certaines circonstances peut ternir parfois l’image de façon durable. La véritable instabilité, c’est de créer l’impunité et de laisser agrandir le champ de la malfaisance et de la nuisance sur le dos du Peuple ,sous prétexte d’un mal fallacieux de dos. Le terrorisme sous toutes ses formes, doit être banni et ses auteurs punis.

LES DÉCLARATIONS AUX CONSÉQUENCES DÉSASTREUSES DE YÉWI ASKAN WI

Que Dieu accueille tous nos disparus dans le paradis Firdawsie.

Encore une commande macabre dans le grand champ de la violence où semer le trouble est une semence qui épouse tout son sens.

Des pneus brûlés cultivés au sol , des fumées noires envoyées en quartiers au ciel ,pour représentation de nuages noires comme pour provoquer et chercher une pluie de malheurs au Sénégal .

Culture de la violence, de la déviance, de la défiance et de l’arrogance. L’endoctrinement avec toutes ses charges en téléchargement. La violence ,sans interruption fait irruption sous nos cieux dans le champ politique .Une violence dont l’interrupteur contacteur dépend surtout du lead vocal des leaders de Yéwi Askan wi. L’Etat a obligation de contrôler et le disjoncteur et l’alimentation électrique du secteur concerné pour éviter et s’éviter toute catastrophe.

Si l’État du Sénégal laisse faire, la déconstruction à grande échelle se fera dangereusement, dans des sphères parfois non soupçonnées.

DES VICTIMES DE OUSMANE SONKO

Des victimes,
Encore des victimes,
Encore des victimes de Ousmane Sonko. Après les 14 morts de mars ,en voici encore trois, dans le tableau macabre .Des victimes de la vision politique violente de Ousmane Sonko, des victimes de l’ignorance avant d’être des victimes qui perdent la vie dans le grand champ de la violence.

Jeunesse de mon pays réveillez-vous et éveillez-vous!!!

Chaque citoyen sénégalais est libre dans son choix politique ,mais n’accepter de personne d’être sacrifié .Vous n’êtes ni dindes ni moutons pour servir de farce de mauvais goût ou de sacrifices à un leader ou dealer politique..

DIVERTIR ET DÉTRUIRE

Après casserolade , encore manifestation le 29 juin ,à quand l’arrêt du cyclone de Yéwi Askan wi ???

MANIFESTATION ET ETAT DE DROIT

Certains diront que le droit à la marche est un droit constitutionnel qui n’a pas besoin d’autorisation mais d’information .Ceux-là doivent savoir aussi, que toute autorisation est une information dont la faisabilité est soumise à conditions .Conformément à la Constitution du Sénégal, la faisabilité dépend de l’autorité publique. La fréquence de la spirale des manifestations comme dans une campagne électorale n’est pas une normalité dans la quotidienneté d’une République Démocratique . Démocratie ne signifie pas Anarchie.

Si des États ont délaissé ou laissé la Monarchie pour épouser la Démocratie, ce n’est pas pour être dévoyée par l’Anarchie. L’ETAT de droit à son expression et son impression. Chaque citoyen a des droits et des devoirs.

Personne n’a le droit de ne reconnaître une autorité que quand ses décisions lui sont favorables.
C’est le même pouvoir habilité à donner le feu vert ,qui en fonction de ses informations et interprétations, peut sonner et sommer un feu rouge .Vouloir braquer et braver une interdiction c’est essayer de mettre l’État à genoux.

Un citoyen hors la loi ne saurait exister dans une République.

SUR L’ORGANISATION DES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES

Comme dans un monde à l’envers ..Si dans certains pays, l’opposition et les autres forces de la société civile poussent l’État au respect du calendrier électoral ,dans notre pays, le Sénégal, c’est tout le contraire. l’État veut veiller au respect du calendrier électoral et à l’application des décisions du Conseil Constitutionnel alors que beaucoup d’acteurs et même de facteurs-d ‘acteurs plaident pour un report . D’aucuns prédisaient qu’avec la proximité entre les élections locales et les élections législatives, l’État du Sénégal, allait traîner les pieds pour l’organisation des suivantes . Depuis lors, l’État du Sénégal, conformément au Code électoral, est en plein dans l’e********n du process .

OUSMANE SONKO : QUAND LE SON DU COURAGE DEVIENT BRUIT DE CASSEROLE

Comment peut-on traîner des casseroles sur une histoire de casserole et appeler à un concert de casserole ?
Bruit de casserole dans un contexte, où on est accusé d’avoir forcer une fille à passer à la casserole ?
Sans aucune forme de respect aux disparus,
Comme si Ousmane Sonko persiste dans l’entêtement stratégique qui se veut « mortal kombat » : déviance, désobéissance, arrogance et violence..

SUR L’ULTIMATUM DE SONKO

Ousmane Sonko, donner un ultimatum sans délai n’existe nulle part au monde ,sauf au royaume des réellement peureux habillés en courageux pompeux. Aucun leader politique n’est pris en otage par L’ÉTAT du Sénégal, bien au contraire.

L’ETAT du Sénégal garant et gérant de notre sécurité commune , a neutralisé une partie des preneurs d’otages, perturbateurs de la stabilité nationale mais aussi ,en même temps victimes de la virulence politique de Ousmane Sonko, qui se métamorphosent pour lui faire plaisir ,qui maintenant font de la normalité une vulnérabilité et de l’outrage à la République ,leur quotidienneté . Ces hauts parleurs sont coupés actuellement et occupés par d’autres préoccupations existentielles des plus essentielles ,en attendant les parleurs-cerveaux et commanditaires.

Même si ces trois prisonniers ne pourront jamais redonner la vie aux trois disparus, qu’ils sachent mesurer la gravité de leurs discours ou actes posés.

Le laisser-faire a déjà coûté 17 fils du Sénégal dans le tableau macabre que des irresponsables considèrent comme réussite politique. La vie de la jeunesse, n’est pas un terrain de jeu où des vautours politiques cherchent à provoquer des victimes.

Barthélemy a préféré sortir la veille avant de respecter son confinement du haut de son balcon avec deux autres personnes . Je ne sais pas, sur qui Sonko fait allusion en parlant de chien de balcon » Mbaw Mbaw au balcon » ??

Chienlit en cours ???

SUR OUSMANE SONKO

S’il y a, un sénégalais qui a bien respecté l’interdiction de manifester ,c’est bien Ousmane Sonko. De son domicile au périmètre autorisé , docile il a été !! Ousmane Sonko s’est évité toute noyade dans un verre d’eau. Aucune bravade ! Sonko n’a ni braqué ni bravé aucune interdiction. Même l’outrage était aux oubliettes dans le vent qui soufflait l’homme à la barbe avait le verbe de l’arrogance en berne et savait nous dédicacer de sourire pour assouvir ses désirs de familles.

Un homme qui sait utiliser et investir son grand patrimoine, dans une démarche qui couvre la circonférence de sa famille biologique.

Par l’exemple, Sonko a montré aux sénégalais le vrai modèle à suivre : s’occuper de sa famille et de la scolarité de ses enfants et laisser la rue aux inconscients.

L’épisode nous a gratifié d’une belle séquence d’un leader politique très nanti dont le standing de vie ,dépasse bien des membres du pouvoir . Comme si Sonko a pactisé avec pactole et marbre !

Un homme riche avec un patrimoine immobilier et mobilier considérables. Jugez-en son parc automobile..et ses cortèges du personnel, n’en parlons pas et cela avant même d’être Maire.

Une réalité contraire au discours où il joue au misérabilisme pour mieux vivre comme un parasite dans le ventre des sénégalais ou leurs poches ,se faisant ainsi entretenir ..Quand quelqu’un qui prétend vous sauver, vide et vit déjà de vos réserves quand sera t-il avec un grand budget ou gadget ? Même un renoncement de salaires sans les multiples frais de mission est un subterfuge pour récupérer davantage d’autres avantages et vivre de l’argent des autres.

En plus, Sonko a montré et démontré qu’il est loin d’être un philanthrope « essayer de sauver 9 pauvres, vous serez le 10ême »!! Quelle philosophie pour un porteur d’espoir !

MÊME PAS RANG D’APPRENTI

A ceux qui croyaient en vous, comme des solutions miracles, vous n’avez rien changé dans le cours normal des choses dans vos Mairies respectives..
Au contraire ,c’est l’approvisionnement en voitures de luxes et autres équipements du paraître individuel en faisant des populations les cadets de vos familles de priorité.

Le 17 juin, Ousmane Sonko a montré à tous ceux qui en doutaient ,qu’il se soucie exclusivement du confort de sa famille et de l’éducation de ses enfants au moment où les enfants des autres au mieux, lui servent d’échelle ou d’ascenseur pour son ascension politique, au pire, lui servent de bouclier ou de vies à sacrifier. Il appelle à la rue ,les enfants des autres comme chair à canon. Le Monde a été témoin de cette thèse longtemps défendue pour montrer aux enfants des autres, de se réveiller pour ne pas devenir la proie facile de ces prédateurs politiques.

Quand des pères de familles, de façon désinvolte, trouvent normal, la perte de vies humaines dans une lutte ,il est certain que si c’était leur sang ou de leur sang ,le voltage des propos en serait autre et le sens de leur interprétation ne serait ni bancal ni banal.

Si Ousmane Sonko s’est aussi gonflé en terme d’imposition à force de pomper l’air, en se croyant ce qu’il n’est pas, c’est aussi que certains l’ont trop laisser faire.

Il est grand temps de tirer le bouton de gonflage pour ne pas faire encore et encore trop de victimes.

Toute personne ,qui appelle à braver les manifestations interdites sans baver aucun risque pour sa famille et qui expose les autres en les incitant à sortir ,en porte la responsabilité et la paternité totales. En cas d’homicide ,toutes les personnes impliquées doivent être mises aux arrêts comme cause de 1er degré.

SUR LA PRIÈRE DE VENDREDI

Ousmane Sonko était-il un habitué qui honore la mosquée de sa présence ne serait-ce que le vendredi quand il est à Dakar ? Visiblement non ! c’est la raison pour laquelle ,lui-même a dit dans un premier temps que ce n’était pas pour aller prier car il était trop bien habillé pour ça mais profitant du retour d’émotion de certains sénégalais, il a voulu l’exploiter politiquement.

On peut se j***r de tous parfois mais jamais de Dieu. Ce n’est pas un jeu ! Lui sait discerner les intentions des mises en scène ! Si l’intention était réelle ?

Quand un musulman préfère organiser un concert à Ziguinchor au moment où le Sénégal était en deuil national,

Quand un musulman citoyen écrit une belle correcte lettre au Président de la République en donnant ses raisons pour s’excuser de sa non présence sur l’accueil des lions et ce même musulman se dédit lui-même pour dire à toute le monde que ce n’était pas la vérité ! Je me refuse le terme qui sied …pour ne scier aucun respect..

Quand un musulman organise un tapage nocturne ou pollution sonore volontaire en faisant fi du Code pénal sur l’amplitude des décibels nocturnes et même de l’islam sur les droits du voisinage ;

quand un musulman fait fi de la santé de ses concitoyens ,

quand un sénégalais habitué des douces beautés ou Sweet beauty, veut prendre en otage la cohésion nationale en appelant à l’insurrection où des jeunes peuvent perdre la vie, il va de soi que réduire ou diminuer le champ de mobilité ou de nuisibilité d’un pareil individu devient salutaire pour la stabilité nationale..

l’État du Sénégal a fait dans le préventif et le curatif pour veiller à la stabilité nationale.

La p****n regorge de musulmans qui sont privés de liberté pour vivre les conséquences de leurs fautes.

Certains pensent aussi que le concert de casserole permet à tous ceux qui n’avaient pas partagé la joie du Peuple et des lions, avec la coupe d’Afrique de se rattraper en vibrations..

SUR LA MANIFESTATION DU 17 JUIN

Tous ceux qui ont appelé à braquer et à braver l’interdiction de manifestation portent plus que de la responsabilité sur ce qui s’est passé, ils en portent la paternité . C’est malheureux comme un bis répétita, de voir que ces derniers ne sont jamais inquiétés sur les pertes en vies humaines.

Ces leaders sont coupables d’appels d’incitations ou de participation à une manifestation interdite ayant engendré des morts d’hommes (3) .

Tous ceux qui ont appelé à participer à une manifestation interdite qui de surcroît à entraîner des pertes en vies humaines doivent être traduits devant les tribunaux pour leur faire comprendre que dans une République les lois et règlements sont là pour mettre chaque citoyen devant ses responsabilités.

SUR LA DÉCLARATION DU 20JUIN DE SONKO

Traîner trop de casseroles ,ne doit point mener à une quête de concert de casseroles pour faire le continuum d’une cacophonie nationale. Les conséquences à l’université sont loin d’être souhaitables.
Au delà de la lecture politique, au delà du fait que Sonko ignore que le mercredi ,les enfants de la République sont en période de leur 1er examen à savoir le CFEE, au delà du respect de la mémoire des disparus et des préparatifs du centenaire de Mame Elhadji Malick Sy, Ousmane Sonko ignore ce que tout sénégalais pétri de nos valeurs ne peut pas ne pas savoir; à moins qu’il cherche sur le plan mystique à faire en sorte que les paysans n’obtiennent pas une belle récolte dans cette période hivernale .

Si c’est pour attirer la foudre qui peut cibler chaque individu de façon fatale sauf celui qui est en position fœtale ,certains vous diront que vous avez assez attiré le malheur dans notre pays.

SUR LA DÉCLARATION DE OUSMANE SONKO DU 17 JUIN..

Chers compatriotes du Sénégal ???

Il n’y a pas pire irresponsable, que celui qui ignore les conséquences de ses actes. Peut-on se permettre dans une République de laisser la stabilité nationale ,se prendre en otage. Des membres d’une certaine opposition , maîtres dans l’outrage, continuent de vouloir prendre le Sénégal en otage.

Quand un déculotté culotté au propre comme au figuré, se permet d’employer des termes, germes de division de la cohésion nationale, L’ETAT du Sénégal ,doit tout faire pour y mettre un terme.

Ousmane Sonko, faute de bonnes raisons, il faut cesser de s’inventer des raisons fallacieuses pour fasciner des égarés.

POURQUOI J***R À FAIRE PEUR ?

Donner un ultimatum sans délai c’est faire du bluff descalade de courage jusqu’à la casserolade pour s’éviter toute bastonnade ,il y a toute une philosophie à discerner. C’est connu dans notre culture ,même les fous savent reconnaître les maisons avec chiens de garde !!!!

Un courageux ou » garçon » ne donne jamais de simulacre d’ultimatum, sans préciser de délai cela signifie faire du cinéma..

A QUOI JOUE YÉWI ASKAN WI ?

Comment appeler à boycotter et en même temps travailler à se donner les moyens administratifs de participation aux élections législatives ? Manque de respect aux sénégalais, incohérence politique, errance de démarche politique ou vide politique ????

Si vous voulez tester l’état de L’ETAT du Sénégal ,sachez que pour vous et pour le bien de la République ,quoique vous fassiez, L’ETAT fera face.

SUR LES DEMANDES D’AUTORISATION

Même si c’est malhonnête pour un homme politique de faire dans l’hypocrisie en piégeant ses propres partenaires politiques en faisant de sorte que ni lui ni un membre de Pastef ne soient signataires de la demande de manifester ;croire qu’en étant pas signataires vous êtes à l’abri « ni moi ni aucun membre de Pastef ne seront responsables d’un quelconque crime. Nous ne sommes signataires de rien et mes avocats me l’ont confirmé .La loi est claire « .

Si Ousmane Sonko croit qu’en usant ou en rusant de la sorte pour assurer ses arrières, il est libre de toute poursuite ,il se trompe lourdement. Je ne parle même pas de la déloyauté sous-jacente mais de la responsabilité pénale.

Tout leader qui appelle publiquement à braver une manifestation interdite ,porte en lui la responsabilité et la paternité de toutes les conséquences de son appel ..Tout lui est imputable à des degrés bien définis même après les enquêtes.

Vous voulez réduire L’ETAT à néant ou faire de l’imposition de vos désirs une obligation pour l’Etat même par implosion ou explosion de la stabilité nationale?

Que L’ETAT du Sénégal soit conforme à sa Constitution et à son hymne national. Les autres couplets sont pour les jours d’exception où le Sénégal s’exprime fermement à la hauteur et à sa hauteur contre toute agression interne ou externe pour défendre la République.

LA SORTIE DU 23 JUIN

Sonko était visiblement très contrarié par le contenu, audible aux micros ,des échanges entre Khalifa et Mme Mme Aïda Mbodji avant le début de la déclaration de presse. Son introduction était spécialement dédiée à eux .L’insistance sur la page historique du 23 juin était malvenue même s’il a voulu rappeler à ses partenaires leur passé. Aucun d’entre vous n’êtes des acteurs de la bonne cause du 23 juin 2011. Mme Aïda Mbodji et Habib Sy étaient de l’autre côté au cœur du pouvoir ,Khalifa Maire de Dakar, s’était inventé un voyage et un silence à son retour, sur la lutte du 23 juin ,Sonko était derrière d’autres baies vitrées, où des maîtres mots ,figurent m2 ,recettes et aussi émergence personnelle comme si c’est avec l’avènement du Président Macky Sall combiné à ses événements personnels qu’il a eu la carte de membre de faire partie du Peuple sénégalais !

La soif de gloire ne doit faire de personne un imposteur ou un usurpateur de la grande histoire !!
DES MARMITES VICTIMES DE DÉTOURNEMENT D’OBJECTIFS COMME LES VICTIMES DE OUSMANE SONKO

Bruissement en cascades ou escalade , mascarade de casserolade contraires à nos mœurs et coutumes pour quel gain ?? Et après, la désescalade obligatoire car le monde des ustensiles a d’autres missions qui justifient l’aisance de leur présence parmi nous.

Le ras-le-bol n’a pas besoin de carnage excessif..

Si Ousmane Sonko traîne des casseroles ou si la fille qui l’accuse de v**l est passée à la casserole avec lui ,la justice doit édifier les lanternes et antennes !! Si Sonko était bien conseillé, il devrait s’éviter tout bruit de casserole tant les carottes sont très cuites ! Si la manifestation du 29 est autorisée dans un contexte où les rassemblements sont interdits , vigilance sur les infiltrations à habillage douteuses !

SI LA MANIFESTATION DU 29 JUIN N’EST PAS AUTORISÉE,QUE FERA SONKO ?

Annuler, reporter , riposter ou fuir ??

La demande de renfort ou de secours formulée montre à quel point le doute et l’empressement se sont invités dans les stratégies de lutte. Les révélations d’enquêtes avec le matériel saisi ,montrent à quel point certains avaient à dessein de ne pas faire une simple manifestation d’expression d’opinion mais d’en profiter pour créer le grand chaos .

L’ambition demeure toujours car la volonté de prendre le pouvoir dans la rue dépasse la maturation et souffre de saturation. Seulement le grand promoteur veut faire lutter les autres pour ensuite récupérer le fauteuil de roi des arènes.

Il ne peut pas déclarer une reculade pour le moment, mais il laisse ses proches préparer l’opinion au cas où il serait en cachette ou fuite si jamais son chaos n’est pas obtenu.. n’est pas « garçon » qui veut !
Un faux lion n’est pas un vrai lion..

Un faux-lion s’accommode avec bruit de casserole ou de fer mais n’aime pas braver le fer .

Un faux-lion aime insulter pour se cacher derrière le courage verbal ou labial, Un faux-lion après fanfaronnade, appelle au secours ses pairs quand il est conscient de ses faiblesses.

Un faux-lion manque de respect aux institutions de la République, bafoue l’honorabilité des magistrats et pousse l’insulte jusqu’à leur tenue qu’il qualifie de » kankouran » A trop regarder passivement ce manque d’égard qui prospère, nos propres repères vont finir en représentativité de coquilles vides à force de dignité trouée difficilement retrouvable. Que les attributs se respectent !!!

SUR BARTHÉLEMY DIAS

La sortie médiatique de Barthélemy Dias est une catastrophe .Dire que « le Coran ne peut rien faire « est un blasphème à corriger très vite ..la foi est sacrée..

Barthélemy Dias ,infiltrer le dispositif sécuritaire des messages de la sécurité nationale pour sa sécurité personnelle n’est pas une prouesse. Cela s’appelle un délit grave que les agents de la Cybercriminalité se doivent d’apporter les suites et poursuites nécessaires sur le plan juridique et d’apporter les verrouillages nécessaires pour éviter la propagation de pareille pratique. Le banditisme et le gangstérisme ont des expressions multiformes. Le piratage du système informatique de la police est un fait GRAVISSIME et pire encore son auteur croit que nuire ainsi le bien commun est un privilège à s’octroyer.

Avoir un ex-capitaine de la gendarmerie à vos côtés ,doit obliger l’Etat du Sénégal à revoir ses codes de sécurité pour obtenir la sûreté requise.

Pire encore que Barthélémy Dias sache que payer des salaires à des « employés non reconnus  » dans l’illégalité avec même de la provocation, c’est s’exposer à des sanctions graves. Chaque Maire est soumis à des règles de gestion et de décaissement à respecter..

Comme si Dakar est orphelin de Maire, comme si le Maire a pour mission de déconstruire Dakar au moment où le Président de la République Macky Sall fait tout pour embellir Dakar. Quelle belle corniche !!!
Le grand bilan du Président Macky Sall est consommable et consommé même par ses dénigreurs. Un bilan pas du tout consumable !

Si l’excellence est un délit, le Président Macky Sall en est coupable.

Je ne parle même pas du parcours d’avant la magistrature suprême. Moins de 4ans dans l’opposition, première participation première victoire..et depuis lors sa trajectoire n’est que victoire ! même ses trottoirs ne sont que victoire.

Si des derniers de la course se félicitent de leur performance au point d’ignorer l’excellence du Premier ,ou si des observateurs préfèrent noter des perdants au bruit de casseroles pour en faire des populaires , ni disons bravo car la médiocrité a le droit d’avoir son héros à lui avec les bornes , borgnes et voyants à respecter au pays où la cécité intellectuelle est une nécessité pour avoir le titre de citoyen. A bon entendeur..!!!

VIGILANCE

Les armes et les produits saisis avec les enquêtes menées par la police montrent à quel point la vigilance optimale doit rester de mise. Deux groupes WhatsApp soupapes de schémas insurrectionnels les plus fous, mettre Dakar à feu et à sang. Des informations graves.

Ni enfants de cœur ni enfants de chœur mais de dangereux malfaiteurs prêts à tout pour créer le chaos.
Que l’Etat assure pleinement son rôle de défense ,de sécurité et surtout de sûreté. Que Dieu nous protège tous de tout malheur !

Que dans la paix, l’Emergence du Sénégal continue sa route, sans déroute ni dérives , avec de bonnes roues, sans tête qui perde des vis en se confondant aux pneus.

Sénégal Sunugal

* Alliance Pour la République (Apr)