Manif Yewwi-Wallu : La Force des étudiants de l’opposition s’en mêle et prévient Macky Sall (Audio)

80
Manif Yewwi-Wallu : La Force des étudiants de l’opposition s’en mêle et prévient Macky Sall (Audio)


La Force des étudiants de l’opposition a manifesté, jeudi, son soutien à l’inter-coalition Yewwi Askan Wi – Wallu Sénégal qui a annoncé une deuxième manifestation ce vendredi 17 juin. Une occasion pour mettre en garde le chef de l’Etat, Macky Sall, lors de cette journée qui s’annonce chaude. Même s’ils taisent la façon dont ils comptent s’y prendre.

A l’image des coalitions et partis politiques de l’opposition, la Force des étudiants de l’opposition ne compte faire aucune concession au président de la République.

« Les attentes de cette inter-coalition Yewwi Askan Wi et Wallu Sénégal sont très élevées et causeront un effet significatif dans la démocratie de notre pays. En tant qu’étudiants conscients du recule démocratique depuis 2012 et la mauvaise gestion de nos ressources naturelles, la négligence de nos universités publiques par le président Macky Sall, cela suffit pour prendre notre responsabilité devant l’histoire de la politique« , a déclaré le chargé de la communication, Ousmane Sonko.

Macky Sall n’a jamais posé un acte de « gentleman politique« 

Selon cet étudiant à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques , Macky Sall n’a jamais posé un acte de « gentleman politique malgré l’évidence immédiate des conséquences de sa mauvaise gouvernance« . Et dire que c’est seulement son régime qui élimine des adversaires politiques « en violation flagrante de la loi« .

Mise sur pied d’une coordination

La Force des étudiants de l’opposition a annoncé dans le même sillage, le mise sur pied d’une coordination qui s’inscrit, dit-elle, dans le cadre de l’unité des étudiants de l’opposition (Yewwi Askan Wi et Wallu Sénégal) dénommée « Yewwi Askan Wi Nguir Wallu Ko ». L’objectif étant, selon Ousmane Sonko, de montrer à l’opinion nationale et internationale que les universités publiques ne sont pas le titre foncier d’aucun parti politique […]

« A partir de cette coordination, nous comptons assurer à l’opposition une victoire au soir du 31 juillet avec une majorité confortable et sécurisée pour l’élection présidentielle de 2024« , a-t-il expliqué.

Mise en garde contre le pouvoir

Sans être trop bavarde sur la manifestation « interdite » de ce vendredi 17 juin, la Force des étudiants de l’opposition a indiqué que ce qu’elle compte faire dépendra des circonstances qui se présenteront – le jour-j ».

Mise en garde contre les étudiants républicains

Ousmane Sonko et ses camarades étudiants ont également mis en garde leurs camarades « républicains » de la mouvance présidentielle suite aux attaques dont ils sont victimes. Ils ont lancé un appel aux autorités universitaires à prendre toutes leurs responsabilités afin de mettre un terme « à ce banditisme rampant au s**n de l’espace universitaire« .

Ecoutez :