«Manif LGBT» : Jamra interpelle le préfet de Dakar

Mame Matar Gueye a réagi suite à l’information selon laquelle une manifestation Lgbt devrait avoir lieu ce weekend dans une boite de nuit de Dakar.

Dans une tribune dont nous vous proposons quelques extraits, le chef de file de Jamra demande au préfet de Dakar d’interdire formellement une telle manifestation.

À signaler que Seneweb a contacté les responsables de la boite de nuit en question. Ils démentent formellement avoir inscrit dans leur programme une soirée Lgbt.

«Jamra Considère que cette volonté de provoquer les croyants de ce pays dans ce qu’ils ont de plus cher, leur Foi, ne peut-être plus manifeste. Il va de soi qu’aucun croyant ne saurait accepter qu’une pratique humainement avilissante et fermement rejetée par toutes les Religions révélées soit banalisée et vulgarisée sur une terre où reposent Bamba, Maodo, Baye Niasse, Baye Laye, et tant d’autres grandes figures religieuses. Et, de surcroît, fermement condamnée par l’article 319 du Code pénal sénégalais, qui bannit les unions contre-nature.

«Cette soirée  ‘Spéciale goorjigueen’, pour laquelle une commande de milliers de «tee-shirts arc-en-ciel» avait été passée à Paris, et aurait même été déjà réceptionnée ce vendredi 12 juillet, constitue incontestablement une source de troubles à l’ordre public. De larges franges de la société, et pas seulement dakaroise, comptent s’y opposer. Et c’est un secret de polichinelle que de dire, qu’au vue des messages d’indignations, largement répandus dans les réseaux sociaux, des ‘Brigades anti-Gay-Pride’ sont déjà à pied-d ‘œuvre, à l’instar de celle que Latif Guéye de Jamra avait créée en 2001, pour s’opposer à un projet similaire.

«Jamra invite le préfet de Dakar, M. Alioune Badara Samb, à adopter la même posture patriotique que celle du Général Mamadou Niang, alors ministre de l’intérieur en 2001, lors de la première tentative de « Parade Homosexuelle » (Gay-Pride) en terre sénégalaise. En effet, celui-ci, après en avoir été informé par Jamra avait, séance tenante, fait parvenir à tous les réceptifs hôteliers du Sénégal un fax les sommant de respecter les dispositions de l’article 319 et assimilés du Code pénal, qui bannissent les unions contre-nature. Faisant ainsi échec à ce projet de prosélytisme malsain, dont notre jeunesse était la cible privilégiée. Et épargnant par la même occasion des troubles inutiles à un pays où les croyants, forts de leur légitime majorité dans le rejet des unions contre-nature, étaient déterminés à faire face (…)

«Jamra demande au Préfet de Dakar d’annuler en urgence ce funeste projet de ‘Soirée de solidarité’, sur fond de promotion du tee-shirt arc-en-ciel; mais surtout de prolongement des tentacules maléfiques de la pieuvre-Lgbt-mondiale vers notre paisible Sénégal. La sauvegarde de notre stabilité sociale et de la paix civile n’ont pas de prix !»