Manif du 17 juin : « Le Sénégal n’a effectivement pas brûlé », Commissaire Keïta

91
« Appel à l’insurrection » : « Ousmane Sonko est un homme dangereux … » (Commissaire Keïta)


L’ancien commissaire de police, Cheikhna Keïta estime que l’Etat du Sénégal a géré la situation en toute responsabilité lors de la manifestation de Yewwi Askan Wi, le 17 juin.

« Parce qu’il ne fallait pas qu’il brûla une seconde fois, le 17 juin dernier, le Sénégal n’a effectivement pas brûlé. L’Etat ayant fait ce qu’il fallait, pour l’empêcher. En toute responsabilité simplement », déclare Cheikhna Keïta.

Pour lui, c’est le rôle de l’Etat d’assurer le bon ordre, la tranquillité et la sécurité des personnes et de leurs biens, sur l’étendue du territoire national. Et c’est cette lecture qu’il appelle à avoir de son action dernière. Pour dire qu’il n’a donc remporté aucune victoire qui justifierait que quiconque fasse de l’exercice normal de son devoir à la suite de l’appel de la coalition YAW à braver une interdiction de manifester, la raison d’un triomphe.

« Arrêtons d’attiser le feu de la violence et de la désunion. Et retrouvons autour de l’essentiel pour faire de ce pays un endroit où il n’y a de place que pour la défense des intérêts de la patrie et le travail », dit-il.