Mandat d’arrêt contre Massata Diack : Me Moussa Sarr accuse …

Il n’y a rien de nouveau, dans l’affaire Massata Diack, a déclaré l’avocat de Diack fils. Me Moussa Sarr dénonce avec la plus grande fermeté «la manipulation orchestrée par certains médias occidentaux». «Ce qui a été dit ce matin a été déjà redit depuis plusieurs mois. Donc, il y a rien de nouveau. Mon client reste indifférent par rapport à cela.

Je tiens à rappeler, dans ce dossier, qu’une certaine presse occidentale dit tout et n’importe quoi. Et elle est manifestement dans la manipulation, dans la désinformation. Ce ne sont que des Fake-news tenus la plupart par la presse occidentale», a-t-il dénoncé sur iRadio. « Mediapart » et « The Guardian » ont publié, ce mercredi, des documents confidentiels qui révèlent des versements financiers vers des comptes de Massata Diack.

«C’est absolument faux, tonne-t-il. Ce n’est que des affabulations de cette presse qui a tenu ces propos-là». Toutefois, la robe noire ne compte rien faire sur les révélations de « Mediapart » et du « Guardian ». «Nous attendons pour faire face. Parce que ce n’est pas un mandat d’arrêt qui nous inquiète. Demandez à la France d’exécuter son mandat d’arrêt contre  »Air cocaïne ».

Est-ce que la France l’a exécuté ? Donc, nous sommes sereins. La France n’exécute même pas des mandats d’arrêt contre des trafiquants de drogue impliquant des nationalités françaises», dit-il. Me Moussa Sarr estime qu’«avant de balayer chez autrui, il faut balayer chez soi».