Malika : 7 personnes arrêtées pour rassemblement interdit

L’arrêté ministériel interdisant les rassemblements fait ses premières victimes. La police a dispersé une centaine d’agents commerciaux qui s’étaient donné rendez-vous dans une maison à Malika.

Selon Le Soleil, sept parmi les commerciaux ont été arrêtés et déférés, hier, au parquet. Ils sont poursuivis pour mise en danger de la vie d’autrui, non respect des mesures d’interdiction de rassemblement et trouble à l’ordre public.