Maîtrise De L’information Territoriale : L’agence De Développement Local Pose Un Acte Fort

658
Single Post


Single Post
Maîtrise de l’information territoriale : L’Agence de Développement local pose un acte fort
Le Directeur général de l’Agence de Développement local (Adl), Abdoulaye Ndao, a présidé, ce matin, à Ziguinchor, au nom de Monsieur Mamadou Talla, Ministres des Collectivités territoriales, de l’Aménagement et du Développement des Territoires, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de partage des résultats et de lancement officiel de l’extension de l’Observatoire national de Décentralisation et du Développement local après une phase pilote de cinq en Casamance.

Dans son discours, le Directeur général de l’Agence de Développement local est revenu sur l’importance de l’information territoriale. Selon lui, les collectivités territoriales, les populations et les autres acteurs produisent et consomment de l’information tous les jours. A ce titre, l’information territoriale constitue une ressource stratégique pour la gestion des collectivités territoriales et la formulation de stratégies de développement adaptées aux réalités locales.  

La rencontre revêt un caractère important aux yeux des autorités centrales et locales. Elle s’inscrit dans le cadre global de la modernisation des collectivités territoriales et de la démocratisation de l’information territoriale. 

En effet, les nouveaux enjeux du développement territorial imposent aux communes et départements une nouvelle démarche et stratégie de développement. « Aucune collectivité territoriale ne peut se développer sans une bonne maîtrise de ses potentialités. C’est toute l’importance de cette plateforme informatique qui intègre, en son s**n, plusieurs outils et systèmes d’information et d’aide à la décision à savoir le Système d’Information Economique territorial (SIET) grâce à l’appui financier de l’ONUDI, le Système d’Information, de Suivi et d’Analyse des Finances des collectivités (SISAF) cofinancé par l’USAID GoLD et le Système de Suivi des Services sociaux Base (4SB) expérimenté par l’UNICEF », a affirmé le Directeur général de l’Adl. 

A cause du manque d’informations désagrégées et fiables, les collectivités territoriales éprouvent d’énormes difficultés à planifier. C’est pourquoi, le Ministère a mis en place l’Observatoire.

La maîtrise de l’information territoriale permet aux autorités locales notamment les maires et les présidents de Conseil départemental de disposer d’instruments de pilotage et d’outils d’aide à la décision, en vue de j***r leur rôle de leadership dans la planification et la mise en œuvre de leurs projets et programmes prioritaires d’investissements.

Durant cet atelier de deux jours, des résultats et livrables de la phase pilote de l’observatoire qui a duré cinq ans seront présentés pour validation. Il sera procédé, également, au lancement officiel de la phase d’extension dans les autres régions comme Kédougou, Tambacounda, Kaolack, Fatick et Kaffrine.