Maël Thiam assène ses vérités: «Tout ce qu’on est …

La sortie du ministre-conseiller El Hadj Hamidou Kassé, confirmant que Aliou Sall a reçu les 250 000 dollars de Timis Corporation, à travers sa société Agritrans, a créé un tollé jusque dans le parti présidentiel. Contacté par «Seneweb», l’administrateur de l’Alliance pour la République, Pape Maël Thiam, estime que cette sortie n’engage pas le parti. Et que sa parole ne saurait se substituer au juge.

Que vous inspire la sortie du ministre El Hadj Hamidou Kassé ?

Tout ce qu’on est en train de dire relève d’un manque de sérénité et de calme. Ce qui devait être de mise dans cette affaire-là. Je ne peux ni confirmer ni contredire qui que ce soit. Parce que je n’ai pas tous les éléments me permettant de le faire. Mais, ce que je peux dire, je constate que tout le peuple sénégalais, aujourd’hui, est en train de s’engager dans une voie édictée et voulue par un film réalisé par une chaine étrangère et une personne étrangère.

Dans ce film, il n’y a que des allégations. Ma position actuelle, c’est d’appeler au calme et à la sérénité et d’avoir en mémoire des cas de diffamation qui ont eu comme objectif de déstabiliser des pays. C’est ce qui avait réussi dans le cas de l’Irak, de la Libye, etc. Je pense même au Watergate. Personne n’aura à gagner, si jamais le pays plongeait dans une division exacerbée. Rien qu’à partir d’allégations.

Est-ce qu’on peut continuer à parler d’allégations, après la révélation du ministre Kassé qui est porte-parole de la présidence ?

Le ministre El Hadj Kassé, pour qui j’ai beaucoup de respect et de considération, ne saurait se substituer au juge. Aujourd’hui, la seule parole qui soit valable sera celle du juge. A partir du moment où l’Etat a appelé à ce que toutes les preuves soient apportées au niveau des organes d’enquête. Je pense que ce qui nous revient en tant que citoyens et républicains respectueux de nos institutions, c’est de nous en remettre à nos juridictions.

La cacophonie qui règne au sein de l’Apr et de Bby sur ce dossier.. ?

Je voudrais d’abord préciser qu’aucun membre habileté à parler au nom de Benno Bokk Yaakaar (Bby) ne s’est exprimé dans ce sens-là. Des personnes, maintenant, peuvent prendre la liberté de dire ce qu’elles pensent ou de ce qu’elles croient savoir. La position de notre parti l’Alliance pour la République (Apr), c’est d’appeler au calme et à la sérénité. Mais, naturellement, à la vigilance pour l’éclaircissement des Sénégalais sur cette affaire.

M. Kassé est-il habilité à parler au nom de l’Apr ?

Absolument pas ! L’Apr est un parti qui a une ligne politique et des instances habilitées à réfléchir et à se prononcer. Lorsque l’Apr à une position déterminée sur une question précise, il le fait par voie de communiqué. Mais les échappés des uns et des autres ne sauraient engager l’Alliance pour la République.