Accueil Actualités Sports Mady Touré, l’incarnation du renouveau du football Sénégalais

Mady Touré, l’incarnation du renouveau du football Sénégalais

Il n’enfume pas le peuple de théorie fumeuse à l’instar d’un consensus regroupant des individus dépourvus de tout scrupule.

Voilà, douze années que ces tocards sont à la tête de la fédération Sénégalaise de football. Depuis, le foot local n’a pas bougé d’un iota. Il régresse d’année en année faute de terrains praticables et de moyens conséquents. Les sponsors ne suivent pas parce le foot pratiqué par les locaux n’est pas attractif.

Augustin Senghor, de grâce, il faut savoir sortir par la grande porte. Suis l’exemple de feu Saïd Fakhry qui avait démissionné après le match nul contre le Togo qui avait compromis les chances du Sénégal de participer au mondial de 2006.

Sous l’ère Augustin, le Sénégal a raté deux participations au mondial (2010 et 2014) et deux CAN (2010 et 2013) sans oublier l’élimination du Sénégal au premier tour en 2012 et en 2015. Son bilan sombre est plus que négatif. Par conséquent, le peuple Sénégalais ne veut plus de toi et de ton équipe fédérale qui a fini de montrer ses limites à tout point de vue.

Trois mandats consécutifs même pas un stade homologué répondant aux normes internationales et le voilà qui réclame un quatrième mandat successif. Quel glouton!

L’équipe nationale est à l’image de l’Us Gorée. Aucune ambition, elle ne fait que de la figuration nonobstant la pléiade de stars dont elle dispose.

Mady Touré contrairement à ces incapables ne vit pas du football mais fait vivre le football. Il a suffisamment démontré, à travers son académie Génération Foot, ses compétences pour mériter la confiance des Sénégalais. Le Sénégal a le potentiel pour survoler la prochaine Can et atteindre au moins la finale lors du prochain mondial. Encore, faudrait-il avoir les hommes qu’il faut à la place qu’il faut pour voir la bande à Sadio Mané et Ismaila Sarr soulever leur premier trophée.

Éternel Wadiste

Moïse Rampino

Quitter la version mobile