MackySall«Bâtir l’Afrique des routes, des produits pharmaceutiques et médicaux, des parcs numériques…»

100
Single Post


Single Post
MackySall : «Bâtir l’Afrique des routes, des produits pharmaceutiques et médicaux, des parcs numériques…»
Près de quatre mois après son intronisation à la tête l’Union africaine, chef de l’Etat va présider pour la première fois un sommet de l’organisation qui fête ce mercredi 25 mai ses 59 ans. En prélude à ce rendez-vous et pour célébrer l’avènement de l’unité du continent,il a rappelé dans un message vidéo que l’Afrique doit compter sur ses propres forces pour relever ses nombreux défis.

L’Union africaine (UA) se réunit vendredi et samedi prochains à Malabo (Guinée équatoriale) pour deux sommets extraordinaires. Les questions humanitaires ainsi que la lutte contre le terrorisme et les changements anticonstitutionnels de pouvoir en Afrique, seront au menu. MackySall va présider ces rendez-vous pour la première fois depuis son intronisation, le 5 février dernier, comme président en exercice de l’organisation.

Le baptême du feu du chef de l’Etat se déroule dans un contexte particulier. Il survient en effet alors que l’UA fête, ce mercredi 25 mai, ses 59 ans. Si l’institution a vu le jour le 9 juillet 2002 à Durban (Afrique du Sud), c’est la date du 25 mai 1963, marquant l’avènement de son ancêtre, l’Organisation de l’unité africaine (OUA), qui est mentionnée sur son acte de naissance.

Cet anniversaire est dénommé «Journée de l’Afrique». Une occasion de rendre hommage aux Pères  fondateurs et aux précurseurs du panafricanisme.

Hommage aux Pères fondateurs


MackySall a sacrifié à la tradition. Dans un message vidéo, il s’incline d’abord devant la mémoire de ces pionniers dont «la vision lumineuse, transcendant les barrières, a allumé la flamme incandescente de l’unité africaine voilà maintenant 59 ans».

«Nous avons décolonisé notre continent, démantelé l’odieux système d’apartheid et réglé, par la voie pacifique, nombre de différends frontaliers hérités de la colonisation», a ensuite listé le chef de l’Etat. Qui signale en plus que ces premiers jalons ont permis, notamment, l’émergence de communautés économiques régionales et la mise en œuvre d’initiatives communes comme le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad).

Malgré ces avancées, MackySall signale que les pays africains sont toujours confrontés à des grands défis. Selon lui, ceux-ci sont liés, entre autres, à la paix, à la sécurité, à la lutte contre le terrorisme, à la protection de l’environnement, au développement économique et social inclusif et à la gouvernance politique et institutionnelle. Mais aussi immenses soient-ils, ces questions ne doivent pas susciter la peur et l’angoisse chez les peuples africains.

«Au lieu de brider nos ambitions et paralyser notre action, les défis que voilà doivent au contraire revigorer notre foi dans notre destin commun et solidaire», a suggéré MackySall. Toutefois, s’est-il empressé de signaler, ces combats rappellent aux Africains que pour triompher, ils doivent d’abord compter sur leurs propres forces, s’unir et être solidaires.

«Mobilisation de nos énergies et de nos intelligences»


MackySall a conclu son adresse en appelant «à la mobilisation générale de nos énergies et de nos intelligences pour bâtir ensemble l’Afrique de nos rêves». Il détaille : «L’Afrique des routes, des autoroutes, des chemins de fer, des ports, des aéroports, des centrales électriques, des fermes agricoles, des produits pharmaceutiques et médicaux, des parcs industriels et numériques, de la création artistique et culturelle et du génie sportif.»

Avant de se rendre à Malabo, le président de la République passera deux jours en Angola pour une visite officielle. Il est arrivé hier, mercredi, à Luanda, la capitale de ce pays lusophone. D’après un communiqué du Palais, le président de l’UA a été chaleureusement accueilli par les autorités et les populations angolaises. La même source souligne que ces dernières ont coloré l’ambiance autour de l’aéroport.

Au terme de son séjour en Angola, MackySall fera ensuite cap sur Malabo avant de rentrer à Dakar samedi prochain, à l’issue du deuxième sommet de l’UA, pour renouer avec les tâches domestiques. Tout en gardant sur les affaires africaines.