Macky Sall : “Vu l’enveloppe mise en place, on attend au moins 20 000 emplois”

826

Les directives du chef de l’Etat à l’endroit des responsables sont claires. “Engager, dès la semaine prochaine (ndlr : à partir de ce lundi 10 mai), le processus de recrutement, les appels à candidatures“. Soit toute la procédure requise pour aboutir à des recrutements tout en l’adaptant à l’approche territoriale…

C’est à la suite du Conseil présidentiel sur l’emploi et l’insertion des jeunes qu’un séminaire gouvernemental s’est tenu ce week-end. Une rencontre souligne “Le Soleil”, “élargie aux ministères et directions en charge de la question de l’emploi, du financement et de la formation“.

Proximité et simplicité…

“A partir du département, des projections doivent être faites en direction des communes. C’est valable pour les emplois mais aussi pour les financements destinés à l’entrepreneuriat. Il s’agira de territorialiser le programme d’urgence. Cela signifie déconcentrer et décentraliser les actions“, souligne le Président Macky qui a aussi insisté sur la proximité et la simplicité : “Car cette énorme opération nécessite, dans les interventions, une approche interministérielle innovante autour de la simplicité et de la simplicité. C’est pourquoi, j’ai organisé ce séminaire élargi à tous ceux qui gravitent autour de la question“.

Convention Etat-Employeur…

“Compte tenu de l’enveloppe qui a été mise en place, on attend au moins 20 000 emplois“, souligne le chef de l’Etat. Ce qui, en tout cas ressort de la perspective de création de 65 000 emplois dont 20 000 pourraient provenir de la révision de la convention État-employeurs. A cet effet, le Président Macky Sall a insisté sur la nécessité d’accélérer le processus de révision, par le ministère de l’Emploi, avec le secteur privé afin qu’elle puisse accompagner la décentralisation des structures d’appui.

Financements de la DER avec le guichet unique…

Il a, aussi recommandé aux structures de consolider la territorialisation des financements de la DER avec le guichet unique de financements, tout en insistant sur la place des femmes : “Il faut accélérer la mise en place de la contrepartie programme d’appui pour la valorisation des initiatives entrepreneuriales qui sera mise en œuvre en même temps que les moyens dégagés pour ce programme spécial. C’est pourquoi, il faut un guichet unique intégrant l’accueil, l’orientation, le financement et le suivi-évaluation (…) Les premiers emplois seront des contrats de deux ans renouvelables une fois… Mais il faudra trouver la passerelle pour les pérenniser“.