Macky Sall et Tanor, Sceau de relations républicaines…

Le secrétaire général du Parti socialiste sénégalais (Ps) est décédé ce lundi matin 15 juillet, à Bordeaux, en France. Il était âgé de 72 ans. Entre lui et le Président de la République, Macky Sall, c’était une complicité totale dans la gestion des affaires de la cité. 

Repères entre Macky et Tanor

Le secrétaire général du Parti socialiste (PS) et président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) est rappelé à Dieu, ce lundi, à Bordeaux, en France. Une grande perte pour le Sénégal. Et les repères les plus importants entre Ousmane Tanor Dieng (OTD) et Macky Sall suintent à la Présidentielle de 2012. Etant recalé, dès le premier tour, le secrétaire général du Ps appellera ses partisans à reporter leur suffrage sur Macky Sall.

Bby, la coalition partagée

Ainsi, le président de l’Alliance pour la République (Apr) remporta ces élections avec plus de 65% contre son adversaire, le Président Abdoulaye Wade. Les deux hommes ont gagné ensemble et gouverné ensemble. Avec Bennoo Bokk Yaakaar (Bby), la coalition présidentielle partagée, Macky et Tanor ont gagné des joutes importantes, comme  les Locales de 2014, le Référendum de 2016, les Législatives  de 2017 et la Présidentielle de février dernier.

Une Présidentielle sans Tanor

Mieux, pour cette dernière joute, Ousmane Tanor Dieng et le Parti socialiste ne se sont pas présentés au nom du Parti socialiste. Une première dans l’histoire dudit parti. A l’instar de l’actuel président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niass, leader de l’Afp, OTD a accepté de s’engager à la réélection de Macky Sall qui, souligne-t-il, avait un bon bilan. Un fait historique que d’aucuns avaient qualifié, sans réserve, de disparition de mastodontes du champ politique et de l’avènement d’une alternance générationnelle.  Car Tanor et Niass étaient présents sur l’espace politique sénégalais depuis des décennies.

Une place forte  dans la République

Auparavant, des voix autorisées de l’Apr, parti présidentiel, avaient voulu que leur mentor, le Président Macky Sall, se sépare des alliés, notamment, Ousmane Tanor Dieng et Moustapha Niass. Mais, le Président de la République, restant de marbre à tous ces bruits de bottes, a toujours tendu une main cordiale et amicale à ces deux hommes qui ont occupé des places fortes au sein de la République. Et la présence de ministres appartenant aux deux partis respectifs en dit long sur la profondeur de leurs relations.