MACKY SALL A REÇU LE COLLECTIF DES VICTIMES DE MBOUR 4

Après le tollé suscité par la démolition de leurs maisons par la Direction de surveillance et du contrôle de l’occupation du sol (DSCOS), le collectif des victimes de Mbour 4, à Thiès a été reçu en audience ce mardi, 26 janvier 2021, au Palais de la République par le Président Macky Sall. Ce dernier, lors de la campagne électorale pour la présidentielle de février 2019, avait promis que les habitants de ce quartier érigé dans la forêt classée de Thiès, ne seraient pas délogés et qu’il avait donné une instruction au gouverneur de la région pour que leurs terrains soient immatriculés au nom des occupants.

La rencontre entre les victimes et Macky Sall aurait été facilitée par le maire de Thiès, Talla Sylla, allié politique du chef de l’État.

C’est une délégation de 10 personnes membres du collectif a été reçue ce mardi au palais de République. Cela fait suite aux opérations de démolitions de constructions à mbour4. Demba Diouf, Directeur de cabinet adjoint à la présidence de la République et le maire de la ville de Thiès Talla Sylla par ailleurs conseiller spécial du chef de l’État, sur instruction de Macky Sall, ont accueilli la délégation conduite par le président du collectif Jules Diémé.

Au sortir de la rencontre d’importantes informations ont été livrées. D’emblée les émissaires du chef de l’État ont réitéré la décision d’arrêter les destructions. Ensuite, le chef de l’État a pris l’engagement d’indemniser toutes les victimes. Enfin, Les envoyés du président de la République ont informé de la publication d’un décret pris pour pour la déclassification de la forêt ou une partie pour faciliter la régularisation des parcelles irrégulières. Une publication qui se fera dans les jours où semaines à venir selon notre source.

Rappelons que depuis quelques jours Mbour4 dans la commune de Thiès ouest est tristement célèbre à cause des casses de constructions jugées illégales par les autorités. Ces dernières estiment que plusieurs constructions empiètent sur la forêt classée de Thiès. Environ 67 hectares sont indûment occupés sans autorisation ni titres de propriétés.

Conséquence, La Dscos, a réduit en poussière plusieurs habitations dont les victimes n’avaient plus que leurs yeux pour pleurer.