Lutte contre le terrorisme : Ces leviers qui manquent à l’Etat du Sénégal

268

Le Sénégal a voté vendredi dernier une loi contestée sur le terrorisme. Selon le coordonnateur du Forum Civil, plusieurs leviers  sur lesquels l’Etat devrait s’appuyer pour lutter contre le financement du terrorisme ne sont pas aux normes, voire inexistants.

Parmi eux, le parquet national financier. Birahim Seck rappelle qu’en décembre, le président Macky Sall avait émis le souhait de créer un parquet national financier. Saluant la volonté, le Forum civil avait alors fait une proposition allant dans le sens de renforcer cet organe. « Mais depuis le mois de décembre jusqu’ici, on n’a pas vu l’ombre d’un texte qui prévoit la création  d’un parquet national financier », se désole Birahim Seck.  

Cette création devrait aller en droit ligne à la réforme en profondeur la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), sachant que, souligne Seck, le financement de terrorisme provient de ressources illicites. Seulement, d’après le patron du Forum Civil, la Crei « est aujourd’hui une instance judiciaire inactive par rapport aux attentes des Sénégalais ».

En outre, le Forum Civil reste d’avis que le Sénégal a besoin de réviser certaines normes de prévention contre la corruption. C’est le cas de la loi sur la déclaration de patrimoine. « Il faut impérativement adapter cette loi à la réalité du moment dans un contexte où il y a un besoin de lutter contre le financement du terrorisme », suggère-t-il.

Il y a également le besoin de réformer la magistrature. Bref, le chantier est vaste dans le secteur de la Justice pour lutter efficacement contre le terrorisme et son financement.