Loi sur le terrorisme : En grève ce lundi, Dame Mbodj et le G20 exigent son abrogation

398

Réunis en «urgence», les syndicats de l’éducation affiliés au G20 ont appelé à une grève d’avertissement ce lundi. Ils comptent dénoncer ainsi le vote du projet de texte portant modification de la loi pénale.
«En parcourant le projet, le G20 a relevé un ensemble de dispositions inquiétantes portant sur les libertés individuelles et collectives, notamment sur la liberté d’expression, la liberté d’association ainsi que sur le droit de manifester et le droit à l’information. Alors que le droit d’association, le droit d’expression, le droit de manifester ainsi que le droit à l’information sont des droits sacrés, garantis par la loi fondamentale de ce pays ainsi que par les lois supranationales signées et ratifiées par le Sénégal», ont-ils dénoncé.
Dame Mbodj et Cie, qui demandent «à tous les enseignants d’observer une grève d’avertissement de 24 heures le lundi 28 juin 2021», ont invité le président de la République, Macky Sall, «à abroger sans délai» cette loi qu’ils jugent «liberticide».
«Pour la préservation des acquis démocratiques, le G20 s’engage à rencontrer les organisations de la société civile, les organisations de défense des Droits de l’homme ainsi que les organisations d’employeurs et de travailleurs pour bâtir avec elles un grand rassemblement autour de l’essentiel : défendre l’Etat de droit, car quand l’essentiel est menacé, il n’y a qu’un seul camp qui vaille d’être défendu : le camp du Sénégal ! Tous ensemble pour un Etat de droit !», ont-ils lancé.