Libye : Six migrants abattus dans un centre de détention à Tripoli

190

Six migrants originaires d’Afrique ont été abattus dans un centre de détention de Tripoli. Selon le responsable de l’agence onusienne pour la Libye, ces meurtres seraient liés à la surpopulation du centre de détention d’Al-Mabani, informe Africanews.

3000 personnes originaires principalement d’Afrique subsaharienne, espérant atteindre l’Europe, y auraient été accueillis vendredi après avoir fui une opération de sécurité menée par les autorités libyennes.

Or, le centre ne possède qu’une capacité de 1000 places. Cette opération de sécurité visait de nombreux quartiers de Tripoli dont celui de Gargaresh où vivaient des demandeurs d’asiles et migrants dans des maisons et abris de fortune.

5000 personnes ont été victimes de violentes arrestations ce qui a triplé le nombre de détenus à Tripoli en l’espace de cinq jours. Amnesty International a déclaré vendredi que les forces libyennes avaient fait usage d’une “force meurtrière illégale” lors de cette rafle, rappelle Africanews.

Depuis que la Libye s’est effondrée après sa révolution de 2011, elle est devenue un point de départ clé pour des dizaines de milliers de personnes, principalement originaires d’Afrique subsaharienne, qui espèrent atteindre l’Europe.

Les trafiquants d’êtres humains ont profité des années de chaos dans le pays pour se lancer dans un commerce lucratif mais brutal. Des vidéos postées sur les médias sociaux semblaient montrer des centaines de personnes escalader une clôture métallique pour s’enfuir vers la route.