Liberté de la presse: la non-dépénalisation des délits de presse bloque le…

0

Sur les 180 pays classés, le Sénégal occupe le 50 e rang si on se fie au rapport du Reporters sans frontières (Rsf) publié ce mercredi.

Malgré l’adoption du code de la presse au Sénégal, en juin 2017, le Reporters sans frontières exprime toujours son inquiétude concernant la sécurité des journalistes et leur liberté à pouvoir exercer leur métier au pays de la Teranga.

« Les atteintes contre les journalistes se sont espacées ces dernières années, mais certains sujets restent tabous. Plusieurs médias ont été convoqués et intimidés pour avoir rapporté des faits de corruption. Les radios qui donnent la parole à des critiques du régime peuvent subir des pressions tandis que les journalistes sont susceptibles d’être condamnés pour diffamation mais les les cas sont rares, » déplore t- il.

Le reporters sans frontières assure la promotion et la défense de la liberté d’informer et d’être informé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *