Libération De Cheikh Oumar Diagne : La Marche Du Colicod Interdite Une Troisième Fois Consécutive

117
Single Post


Single Post
Libération de Cheikh Oumar Diagne : La marche du CoLICOD interdite une troisième fois consécutive
Le Collectif pour la Libération de Cheikh Oumar DIAGNE ( COLICOD) est interdit de marcher ce samedi. La demande introduite par l’entité a été tout simplement rejeté par le préfet de Dakar Mor Talla Tine. Cela pour la troisième fois consécutive. En effet, cette marche est également « l’occasion pour les Sénégalais victimes d’injustices de toutes sortes de dénoncer cette justice à double vitesse que subit la société civile: Yoon dafa jeng. Cependant, le préfet de Dakar comme toujours un élément du dispositif de l’Etat néocolonial du Sénégal, utilise encore des motifs fallacieux pour priver le COLICOD, des droits constitutionnels qui confèrent à tous les citoyens sénégalais, le droit de manifester » dit le communiqué rendu public.

Les motifs de cette interdiction qui est qualifiée « d’ illégale » par le ColiCod sont entre autres:  » risques de troubles à l’ordre public, risques d’affrontements entre personnes appartenant à des camps opposés, entrave à la libre circulation des personnes et des biens. L’entité y voit par ailleurs un deuxième motif. « Deux camps se dessinent: les Pro COD ou Anti LGBT (nous  et les Pro G*y (Eux). Cette démarche politicienne qui exprime la panique d’un pouvoir pris en flagrant délit de promouvoir l’agenda LGBT. Sinon c’est qui l’autre camp ? « 

Pour rappel, le COLICOD avait déposé une lettre d’information à la préfecture de Dakar le mardi 17 mai  2022, pour la marche de demain et « n’est convoqué qu’aujourd’hui vers 10h 30mn pour les besoin de  l’enquête et notifié de l’arrêté d’interdiction le jour même, la veille de la marche à (19h) ». Aussi l’organisation tiendra l’État du Sénégal responsable de tout ce qui arrivera lors de la marche pacifique prévue ce samedi 21 Mai car le tient à  dérouler son plan d’action comme prévu,  et appelle les forces de l’ordre à être du côté du peuple  et assurer leur sécurité et non contre le peuple. 



Source link