Libanais et syriens « sénégalisés » à 01 million F CFA – La Sr arrête un marocain

Du nouveau dans le scandale à la Direction des affaires civiles et du Sceau du ministère de la Justice.

Une affaire qui avait éclaté en août 2019 et dans laquelle Abdoul Ahad Agne, agent chargé de la délivrance des extraits de décret de naturalisation, vendait la nationalité sénégalaise à un million Fcfa à des Libano-syriens.

Selon Libération, l’homme d’affaires marocain Fouad Chaoui, un des cerveaux de ce trafic de nationalité, est tombé.

Il a été discrètement cueilli par les éléments de la Section de Recherches et placé, avant-hier, sous mandat de dépôt.

Chaoui ciblait particulièrement, avec la complicité de Agne, les Libano-syriens à qui la nationalité était délivrée contre le versement d’un million Fcfa.

D’après les informations du journal, Agne, en fuite à l’étranger, est sous le coup d’un mandat d’arrêt international.

Les nommés Amer Alahmar (Syrien), Mohi Alboni (Syrien), Nabil Wizani (Sénégalais), Ahmed Bakkour (Syrien) et Ali Fawaz (Libanais) ont été placés sous mandat de dépôt par le Doyen des juges de Dakar en charge de l’instruction.