L’Etat avertit : «Nous ne sommes plus dans un état d’urgence, nous basculons dans la…»

C’est acté. Le président de la République a promulgué, ce 19 janvier 2021, la loi n°2021-18 modifiant la loi n°69-29 du 29 avril 1969, relative à l’état d’urgence et à l’état de siège. Cette modification applicable consacre l’entrée en vigueur d’un troisième régime juridique qui gouverne désormais la gestion des catastrophes naturelles ou sanitaires.
«Il est signalé que nous ne sommes plus en état d’urgence. Toutefois, nous basculons dans la gestion des catastrophes et crises sanitaires, avec l’édiction et l’application, par les membres du gouvernement, les gouverneurs et préfets, de mesures sécuritaires et sanitaires», a-t-on précisé dans un communiqué signé par le ministre, porte-parole et coordonnateur de la Communication de la présidence de la République, Seydou Guèye.
Selon le document, Il s’agit notamment du couvre-feu, de la réglementation des rassemblements, réunions et du port du masque, ainsi que de l’organisation des déplacements, du fonctionnement des transports publics et des commerces.

«Le président de la République demande aux membres du gouvernement de veiller à l’exécution stricte des dispositifs d’application de la loi modifiée susmentionnée, valables pour un mois renouvelable. Le chef de l’Etat a, en outre, décidé de maintenir le couvre-feu, de 21 h à 5 h du matin, sur l’étendue des régions de Dakar et Thiès», ajoute-t-on dans le texte.

Dans ce contexte, le président de la République invite les populations à poursuivre les efforts de prévention individuelle et collective, pour endiguer la pandémie de Covid-19.