Les retraités de Dakar-Bamako ferroviaire en guerre contre Macky Sall

Près de 80 cheminots de Dakar-Bamako ferroviaire (DBF) à la retraite après 30 ans de service, ont enclenché hier, un plan d’action pour pousser l’État du Sénégal à leur payer la somme de 441 millions de F CFA en guise d’indemnités. En sit-in devant les locaux de leur entreprise, ces retraités n’excluent pas de marcher jusqu’à Dakar pour manifester leur ire.

Les retraités de la société Dakar-Bamako ferroviaire (DBF) sont déterminés à en découdre avec le gouvernement, pour rentrer dans leurs fonds. Restés près de deux ans sans percevoir leurs pécules de départ, les ex-travailleurs de DBF prévoient de dérouler un plan de guerre contre l’État du Sénégal. En guise d’avertissement, ils ont posé le premier acte hier : un sit-in devant les locaux de la direction générale.

Des indemnités toujours pas payées !

Selon le président des cheminots retraités, l’État refuse jusqu’ici de leur payer leurs indemnités de départ. Ce qui, à ses yeux, est inadmissible pour un gouvernement qui dit se soucier du devenir de ses citoyens. « Depuis bientôt deux ans, nous courons derrière nos indemnités de départ à la retraite. En 2018, nous avons eu 23 départs à la retraite et 6 cas de décès qui n’ont pas été pris en charge par l’Etat. En 2019, 50 travailleurs sont partis à la retraite sans aucun sou. Nous réclamons à l’État du Sénégal 441 millions de francs CFA », déclare Amadou Djiby Diagne.

Le président des cheminots retraités soutient qu’après deux réunions avec le ministre de tutelle et le secrétaire d’Etat en charge du Réseau ferroviaire, rien de concret n’a été fait par le gouvernement. Il déplore l’indifférence des autorités compétentes plus promptes, selon lui, à dépenser pour organiser des manifestations politiques qu’à prendre en charge les besoins réels des populations. « Nous ne quémandons rien. Nous réclamons notre dû, après plus 30 ans de bons et loyaux services à la société des chemins de fer. Nous ne méritons pas ce traitement », fulmine M. Diagne.

Relance de DBF à pas de caméléon…

Pour porter le combat, les retraités de DBF comptent dérouler un plan d’action. « Pour faire face à l’État, rien ne sera exclu dans notre démarche. Nous sommes des personnes du troisième âge et nous avons besoin de cet argent pour subvenir à nos besoins et entretenir nos familles. Il est inadmissible que cet État refuse de nous payer. Nous userons de tous les moyens légaux pour rentrer dans nos fonds », déclare Amadou Djiby Diagne.

Depuis plus d’une décennie, la société Dakar-Bamako ferroviaire se trouve au bord du gouffre. Pour la sortir du trou, des initiatives ont été entreprises par le gouvernement. En février 2019, Macky Sall, alors candidat à la Présidentielle pour sa propre succession, avait annoncé la relance du processus de DBF. Mieux, Macky Sall s’était même donné un délai pour le faire. Mais jusqu’ici, force est de reconnaître qu’aucun acte concert n’a été posé dans ce sens.