Les leaders du CRD s’opposent au report des locales

Le Congrès de la Renaissance Démocratique (CRD) qui regroupe plusieurs partis politiques ayant boycotté le dialogue politique dénonce le second report des élections locales prévues pour le 1er décembre. La conférence des leaders du CRD rejette catégoriquement et sans concession la proposition et exige la tenue des élections municipales et départementales à date échue. Pour ces opposants, rien ne s’opposera plus en principe au report des élections législatives de 2022 et même à la présidentielle de 2024. Ils appellent à l’intensification et l’amplification de la mobilisation et à la lutte pour le respect du calendrier républicain, e plus généralement, pour respect des lois et de l’Etat de droit, qui doivent se situer au-dessus des agendas des uns et des autres et des ambitions personnelles y compris même celles du président de la République qui a juré de les respecter et de les faire respecter. Le CRD considère qu’il n’y a rien qui s’oppose objectivement à la tenue des élections municipales et départementales à date échue qui ne soit l’œuvre unilatérale de Macky Sall qui a v**lé et tripatouillé la loi électorale. Reporter encore les élections municipales et départementales n’est ni juste, ni légal et ne peut de toute façon faire l’objet d’aucun consensus, martèlent-ils.