Les hommes qui se couchent plus tôt auraient un sperme de meilleure qualité

Pour augmenter leurs chances de devenir père, les hommes devraient se coucher avant 22h30, selon une étude danoise. Car le manque de sommeil aurait un effet dommageable sur la fertilité.

Dormir plus tôt pour améliorer sa fertilité. Cela semble porter ses fruits, selon des chercheurs de l’Université d’Aarhus (Danemark). Ils ont en effet démontré que les couche-tôt seraient quatre fois plus susceptibles d’avoir un sperme de « bonne qualité » que ceux allant au lit plus tardivement. Leurs résultats ont été présentés lors de la conférence annuelle de la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie (ESHRE) qui se tenait du 23 au 26 juin à Vienne (Autriche). Ils sont relayés par le quotidien britannique The Independent.

Les scientifiques se sont penchés sur les habitudes de sommeil d’une centaine de volontaires masculins, fréquentant des cliniques danoises de fertilité. Au total, 48 avaient un sperme de « bonne qualité », tandis que 56 un sperme de « qualité médiocre ». Et finalement, les hommes qui se couchaient avant 22h30 avaient quatre fois plus de chance d’avoir des spermatozoïdes en bonne santé que les noctambules. Le chiffre s’élevait à 2,75 fois par rapport à ceux qui allaient se coucher à une « heure normale », c’est-à-dire entre 10h30 et 11h30.

Sommeil, stress et spermatozoïdes

Mais il semblerait que le manque de sommeil soit d’autant plus préjudiciable. Les hommes qui dormaient moins de sept heures par nuit présentaient six fois plus de risques d’avoir un sperme de « qualité médiocre ». Car les nuits jouent un rôle clé dans la production des hormones. Le stress lié à la privation de sommeil peut entraîner des inflammations, une réaction du système immunitaire et ainsi une « attaque »  des spermatozoïdes. Les raisons pourraient aussi « être psychologiques, car les hommes privés de sommeil souffrent de stress lié aux mœurs, ce qui peut avoir un impact sur la fertilité », a déclaré le professeur Hans Jakob Ingerslev, co-auteur de l’étude.

Si cette dernière n’a pas encore été publiée, elle peut apporter des conseils aux individus ayant du mal à concevoir, ont estimé des experts indépendants présents lors de la conférence. Les membres de la gent masculine « devraient réfléchir à ce qui les tient éveillé et essayer de changer leurs habitudes, qu’il s’agisse de binge-watcher Netflix ou d’envoyer des courriels le soir, a indiqué le Dr Raj Mathur, consultant en gynécologie au Manchester University NHS Foundation Trust interrogé par The Independent. Aller au lit plus tôt avec leur partenaire peut également augmenter leurs chances d’avoir des relations sexuelles, améliorant ainsi leurs chances de réussite. »

À lire aussi :

Ne ratez aucun article de Topsante.com en recevant directement une alerte via Messenger