« Les frontières de l’hypocrisie, de la trahison et de la lâcheté politique (…) sont inexistantes »

92
« Les frontières de l’hypocrisie, de la trahison et de la lâcheté politique (…) sont inexistantes »


Les frontières de l’hypocrisie, de la trahison et de la lâcheté politique, pour Bamba Fall, maire de la Médina sont inexistantes

A la sinistre image de Wang Jingwei en Chine, de Talleyrand en France, de Brutus ou de Cassius, Bamba Fall, toute honte bue, a renoncé à toutes valeurs et éthiques pour ses funestes objectifs.

Comme l’Iscariote Judas, Bamba Fall est sorti major de sa promotion à l’école supérieure des 3 M où le mensonge, la magouille et la manipulation constituent les matières à forts coefficients.

En s’attaquant à Barthélémy Diaz, bien élu maire de la capitale, Bamba Fall, avec une virulence et une singulière violence, a franchi le palier de la honte et la limite du renoncement.

Courageux, engagé, constant, déterminé et ambitieux Barth est connu des sénégalais des hameaux, des villages, des centres urbains et des diasporas pour la noblesse de son verbe au service de la justice, de la démocratie, du droit et de la liberté.

Face à ses compagnons, à ses camarades et ses compatriotes ( 3C ), Barth, à visage découvert, clame haut et fort ses convictions contre la complaisance et la compromission. Il en a payé le prix de Reubeus à Kedougou pendant que Bamba Fall, sans morale , sans dignité ni honneur, léchait, tour à tour, les bottes de Ousmane Tanor Dieng, Khalifa Sall, Bougane Gueye Dany pour mieux s’approcher du président de la république, Monsieur Macky Sall.

Aujourd’hui le nom de Bamba Fall fait trembler les populations dépitées et les murs médinois qu’il a lâchement trahis pour assouvir le « pouvoirisme » qui dévore ses entrailles. Les médinois, pour préserver la grandeur du prénom du Vénéré Cheickh de la Sainte Touba, le prénomment désormais « Bandit Banni Fall » habitué à poignarder par derrière ces grands hommes qu’il côtoyait.

Bandit Banni Fall avait planifié, organisé et déclenché l’attaque du siège du parti socialiste qui lui a valu un cours séjour à la MAC de Reubeus.

Sa responsabilité est soupçonnée grandement dans les événements de mars 2021.

Bandit Banni Fall est élu et réélu comme maire de la respectée et respectable Médina grâce à l’héritage des pères fondateurs du parti socialiste qu’il veut effacer des annales de l’histoire.

Peine perdue.

Les abeilles qui avaient vaincu les colons du plateau pour sauvegarder l’honneur et la dignité des douze pencs lebous bourdonnent encore dans l’air de la Médina.

* Par Boubacar Balde, dit Sarkozy,
Coordinateur d’Iras (initiative de réflexion et d’action socialiste).



Source link