Les Forces Vives de Mbour sur l’affaire Saër Kébé : « Si rien n’est fait, nous passerons par toutes les voies légales et illégales »

180

Qu’est-ce que l’étudiant Saër Kébé a subi durant ces 48 h de détention ? C’est la question que se posent les Forces Vives de Mbour. Elles étaient en conférence de presse cet après-midi pour dénoncer l’acharnement que subit Saër Kébé.
En effet, l’étudiant a des problèmes de mobilité (il ne peut plus marcher), de vision et des difficultés à s’exprimer correctement.
Quoi qu’il en soit, elles ont déjà trouvé le coupable. Car elles tiennent l’État pour responsable de tout ce qui arrive actuellement à l’étudiant Saër Kébé. 
Par la voix de Mamadou Mboup, les forces vives interpellent l’opinion nationale et internationale. Aussi exigent-elles, du procureur de s’autosaisir de cette affaire afin d’éclairer la lanterne des Sénégalais mais particulièrement de la famille de l’étudiant sur ce kidnapping. 
« Si rien n’est fait, nous passerons par toutes les voies légales et illégales pour mettre fin à ce dossier qui n’a pour unique but que de bousiller la vie de Saër Kébé. Cette affaire troublante témoigne encore de l’acharnement et de l’injustice qu est en train de subir un innocent qui n’a rien d’un terroriste mais qui est constamment terrorisé », peste Mamadou Mboup. 
Une campagne de collecte de fonds a été lancée pour venir en aide à l’orphelin Saër Kébé.