Les caisses de la Senelec sont-elles à sec ?

La Société nationale d’électricité (Senelec) traverse-t-elle une mauvaise passe. En effet, sous les effets conjugués d’une dette de 247 milliards, d’un déficit criard de 125 milliards, les travailleurs ont perçu, pour la première fois depuis 1990, leurs salaires le 31 juillet. Alors que d’habitude, révèle le quotidien Source A, ils percevaient entre les 25 et 27 de chaque mois.