Les aliments superstars pour le foie

Il y a les aliments que notre foie n’aime pas du tout car ils le détériorent à petit feu. Mais fort heureusement il y a aussi des nutriments qui le protègent. Petite liste des aliments les plus protecteurs.

Certains aliments ont ce que l’on appelle un « effet délétère » sur le foie, c’est-à-dire qu’ils le mettent en danger et le détruisent peu à peu. C’est le cas de l’alcool bien sûr mais aussi des acides gras trans ou du sucre.
Sur le même sujet
cure détox du printemps
Détox : nettoyez votre foie naturellement

Mais fort heureusement, il y a aussi ce que le Dr Ibrahim Hanouney, auteur de Je dépollue mon foie et je protège mon cœur, appelle les « superstars qui protègent le foie ». Tour d’horizon de ce qu’il faut intégrer dans votre alimentation afin de fortifier votre foie.
Les probiotiques

Les probiotiques, ces bonnes bactéries qui jouent un rôle crucial pour la santé gastro-intestinale, ne sont pas non plus sans effet sur la santé du foie, du fait de la très forte interaction entre le foie et les intestins. Un déséquilibre du microbiote (les bactéries qui colonisent notre intestin) est d’ailleurs souvent mis en évidence chez les personnes qui souffrent d’une NASH (le syndrome du foie gras) ou d’une cirrhose. Une bonne raison d’augmenter votre consommation de yaourts, de kéfir et de produits fermentés comme le miso ou la choucroute.
Les oméga-3

Une étude récente a montré que les femmes qui avaient une consommation alimentaire d’Oméga-3 plus élevée avaient un microbiote intestinal plus diversifié. On en revient cette fois encore à la bonne santé de l’axe foie-intestin.

Mais les acides gras Oméga-3 diminuent aussi le taux de lipides dans le sang, réduisant ainsi le risque de fibrose du foie. Vous en trouverez essentiellement dans les poissons gras, les noix, les graines de lin ou les fruits à coque.
Les épices

Curry, curcuma, piment en poudre ou paprika ont des effets bénéfiques sur le foie du fait de leurs propriétés antioxydantes mais aussi grâce à leur capacité à stimuler les enzymes de la détoxication.

Dans vos menus quotidiens, n’hésitez-pas à remplacer le sel, mauvais pour le foie, par des épices et herbes aromatiques.
Le thé vert

Une étude récente a montré qu’une consommation modérée de thé vert (une tasse par jour) réduisait le risque de développer une maladie du foie (fibrose, hépatite virale ou stéatose hépatique non alcoolique) du fait de sa teneur en polyphénols qui limitent les dommages causés à l’ADN et font baisser le taux de lipides dans le sang.

Attention toutefois de ne pas en abuser car le thé vert provoque des effets indésirables sur les cellules à dose élevée.
La vitamine E

Cet antioxydant qui protège l’organisme contre les radicaux libres a des effets bénéfiques sur le foie car il limite la progression de la maladie du foie gras. Pour ne pas dépasser la posologie recommandée de 12 mg par jour (surtout si vous souffrez de troubles de la coagulation ou de maladies cardiovasculaires), mieux vaut privilégier les sources naturelles de vitamine E. Vous en trouverez dans les huiles végétales, les fruits à coque, les céréales complètes et le jaune d’œuf.

A lire aussi :

Dépistage des maladies du foie : il devrait être systématique
Pour réduire le risque de cancer du foie, brossez-vous les dents
Le gras et le sucre : les ennemis de votre foie

Ne ratez aucun article de Topsante.com en recevant directement une alerte via Messenger