Les achats immobiliers au ciel en août au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, l’imminence du Brexit prévu le 31 octobre inquiète. Et cette inquiétude se répercute sur les achats immobiliers dans le pays. Pour anticiper la sortie de l’Union européenne, les Britanniques investissent de plus en plus dans la pierre et la tendance s’accélère.

Selon une enquête publiée lundi 19 août par le portail immobilier Rightmove, le nombre de ventes immobilières s’accélère en août malgré les vacances. Dans son rapport, le plus grand site web immobilier du Royaume-Uni s’étonne de la hausse des ventes ce mois-ci. Depuis 2015, jamais autant de logements n’avaient été vendus en août, une période habituellement creuse et peu propice à l’achat.

Pour Rightmove, cette situation s’explique par une combinaison de facteurs. D’abord, la date du 31 octobre se rapproche. Le Royaume-Uni devra à ce moment-là quitter l’Union européenne. Beaucoup de vendeurs se précipitent, car ils ne savent pas à quoi ressemblera le marché de l’immobilier après le Brexit.

Ensuite, les prix attractifs du moment incitent à conclure un achat. En règle générale, en août, les acheteurs sont moins nombreux. Il y a donc moins de concurrence pour acquérir un bien immobilier. Mais les propriétaires, ceux qui vendent donc et qui veulent vendre vite surtout, ont aussi moins le choix pour négocier leur prix.

Ces personnes vont donc plus facilement baisser leurs exigences pour assurer leurs ventes. Il en résulte que le prix moyen d’un logement a chuté d’environ 1% en août, alors que le prix de l’immobilier était plutôt en augmentation depuis janvier.