LE SCOOTER, L’ARGENT, LE MATÉRIEL D’EFFRACTION, L’HABIT QU’IL AVAIT PORTÉ LORS DE L’INTERVIEW…

537

Selon le commandant de la légion Est, Boy Djiné avait bien planifié son opération. Il était secondé sur son coup par un groupe d’amis. D’ailleurs, ces derniers avaient à leur possession du matériel d’effraction. « Le véhicule qui le transportait avait fait demi-tour pour voir pourquoi la moto s’est arrêtée. Mais Boy Djiné a eu le temps de descendre de la voiture. Les gendarmes ont interpellé le chauffeur qui était avec un autre. »

Le fugitif avait bien préparé son coup, si l’on en croit les révélations du Commandant de la Légion Est de la Gendarmerie qui a énuméré une liste de matériel que Boy Djinné et ses complices avaient par dévers eux. En plus du scooter qui servait d’éclaireur, il y avait au moins quatre valises qui contenaient leurs effets vestimentaires, dont la tenue que Boy Djinné portait lors de son interview avec Khalifa Diakhaté, sur iTV, mais également des sommes d’argent et du matériel d’effraction : pied de biches, rase-clous, tournevis…

« Quand les éléments ont fouillé le véhicule, ils ont retrouvé des effets personnels, notamment la tenue vestimentaire que Boy Djiné avait porté lorsqu’il faisait sa sortie dans la presse (interview accordée à iTV : Ndr). Quand les gendarmes ont poussé les interrogations, ils se sont rendu compte que Boy Djinné était dans les parages. C’est après que les éléments qui étaient postés à l’entrée de Missirah l’ont aperçu en train de prendre la fuite. Ils se sont mis à ses trousses. Et après une course poursuite d’environ 500 mètres dans la brousse, ils l’ont attrapé », a déclaré Colonel Mané qui informe que le rapatriement de Boy Djiné va se faire dans les meilleurs délais.