Le pouvoir est pris dans une sale affaire de missiles en Libye

En violation de l’embargo des Nations Unies,il est reproché à Paris d’avoir armé les troupes du Général Haftar.
Des missiles américains vendus à la France ont été retrouvés près de Tripoli dans une base militaire des troupes du général Haftar, l’homme fort de l’est du pays. Malgré les démentis de la ministre des armées Florence Parly, tout laisse penser que Paris a armé les troupes rebelles, en violation de l’embargo des Nations unies, et du contrat passé avec les États-Unis.