Le gouvernement américain veut autoriser les licenciements pour trans-identité

L’administration Trump veut légaliser le renvoi de salariés transgenres.

Les personnes trans se sont déjà vu restreindre le droit d’entrer à l’armée américaine, sous prétexte de la quantité de médicaments nécessaires après l’opération du changement de s**e. Mais ce n’est pas tout : récemment Donald Trump a décidé de permettre aux entreprises de licencier leurs employés sous prétexte de leur trans-identité, selon un article du Huffington Post américain.
Revoir la loi du Civil Rights Act

Le ministère de la justice a demandé à la Cour Suprême de revoir la loi concernant la trans-identité. Il existe un texte de loi dans le Civil Rights Act, qui date de 1964, qui permet de lutter contre les discriminations visant le s**e biologique. Mais Donald Trump a estimé que cela « ne concernait pas les discriminations contre les personnes trans fondées sur le simple fait qu’elles soient trans ».

La Cour suprême a publié un communiqué dans lequel est spécifié : « Le texte ne parle tout simplement pas d’une éventuelle discrimination fondée sur l’identité de genre d’un individu, ou d’une déconnexion entre son identité de genre et de s**e ». Petit à petit, l’administration Trump réduit les droits fondamentaux des personnes transgenres.

Lire aussi :

Personnes transgenres : encore plus de discrimination dans le système de santé américain

L’Espagne veut réautoriser l’accès gratuit à la PMA pour les femmes homosexuelles et les célibataires

Ne ratez aucun article de Topsante.com en recevant directement une alerte via Messenger